La Gazette de la grande ile

Farafangana: Lancement d’un projet d’alphabétisation

Publié le 06 février 2018

Le projet d’alphabétisation dénommé « miara-mianatra » mis en œuvre par l’ONG Diakonia en accord avec le ministère de l’éducation nationale est officiellement lancé à la grande salle de l’école luthérienne Tanambao Farafangana à la dernière semaine du mois de janvier dernier honoré par la présence du directeur régional de l’éducation nationale, du député Nivo Rufin. Ce projet cible dans les trois milles analphabètes répartis dans seize communes du district de Farafangana. Cent vingt alphabétiseurs sont recrutés pour l’apprentissage des adultes sur les cent vingt sites. La phase de formation se divise à trois la phase pro alpha, la phase de formation et la phase post alpha. Selon le président de l’ONG Diakonia pasteur Andrianjafy Octave Bényl non moins président du synode et de l’église luthérienne ou FLM, le critère de recrutement des enseignants est le Bepc mais il y en a qui ont le baccalauréat, la licence et le master, la phase de formation dure une quinzaine de jours et prend fin à la mi février, les formateurs sont des alphabétiseurs issus du ministère de la jeunesse et des sports ainsi que du ministère de l’éducation nationale. L’objectif d’après ce responsable c’est qu’en plus de savoir lire et écrire, les apprenants peuvent subvenir à leurs besoins en pratiquant des activités génératrices de revenu et pour ce faire des modules relatifs à la culture d’entreprise et la comptabilité simplifiée sont prévues. Lui de dresser aussi l’historique de l’Ong Diakonia qui au départ est une association ayant son siège dans la commune de Bevoay Beretry district de Farafangana et elle à l’origine de la coopération avec le FID pour la construction du bâtiment du CEG en 1999. L’ong Diakonia a déjà dans son actif la mise en place de système de sécurité alimentaire en collaboration avec le FAO, la lutte contre la propagation du Vih/Sida ; la mise en place de l’école de réforme, contrat programme de réussite scolaire avec l’Unicef dans les régions Atsimo Atsinanana et Vatovavy Fitovinany entre deux mille neuf et deux mille douze ; la réalisation du projet contre l’abandon scolaire dans le district de Vangaindrano en collaboration avec l’Unicef dont les bénéficiaires se chiffrent à plus de cinq mille jeunes filles et jeunes filles mères.

Pour en revenir à l’alphabétisation, ce projet va résoudre pas mal de problème pour les adultes contraint à l’abandon scolaire pour diverses raisons et va permettre à la fois de faciliter la transmission des sensibilisations de quelques natures que ce soit, santé, assainissement, hygiène, technique moderne de culture et même sensibilisation sur le processus électoral et surtout ne plus faire de signature avec les empreintes mais avec sa propre écriture.

Morasata Marc

 

 

 

Lire aussi