La Gazette de la grande ile

ARMP: Des dirigeants irresponsables

Publié le 12 février 2018

La diffusion des informations concernant l’attribution des marchés publics de 2016 publiées par l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) a secoué plus d’un, surtout que des sommes faramineuses sont à la clé. En effet, nombreux sont les contribuables qui ont été irrités devant les montants exorbitants dépensés dans un marché et ont par conséquent montré leur mécontentement au niveau des réseaux sociaux. Le directeur général de l’ARMP, Tovoherihavana Philibert a apporté des explications lors d’une conférence qui s’est tenue au Plan Anosy hier. Il a affirmé qu’il s’agit d’une lamentable erreur de frappe. Une erreur invraisemblable qui ne passe pas inaperçu, pourtant les informations ont été publiées depuis presque une année et n’a pas fait l’objet de vérification. C’est la réaction des contribuables dans les réseaux sociaux qui les ont fait constater cette erreur choquante. Pourtant, ce sont des données qui ne passent pas inaperçu aux yeux des observateurs. A l’exemple de l’achat de pneus d’une véhicule de la police qui aurait coûté  à la caisse de l’Etat jusqu’à près de 2 milliards d’ariary, l’achat des pièces pour le même véhicule était facturé à 7 milliards d’ariary et pour le ministère de l’intérieur qui aurait dépensé 50 millions d’ariary pour l’achat d’huile et de poulet. C’est à se demander si les employés au sein de cette institution sont tous des irresponsables au point de laisser paraître des données inexactes pendant une longue durée. Au bout d’une année, n’y a-t-il eu aucun contrôle ? Tout cela montre bel et bien que l’ARMP est peuplé d’irresponsables.

Jean Riana

Lire aussi