La Gazette de la grande ile

Androy: L’approche progressive privilégiée

Publié le 15 février 2018

Avec l’approche progressive adoptée par le Ministère de l’Economie et le PNUD, après 60 jours de travail, plusieurs familles vulnérables dans les sites d’intervention communautaires dans l’Androy ont pu commencer, de nouveau, leur élevage avicole, ovin et/ou caprin ou monter d’autres petites activités génératrices de revenus.

L’approche progressive a été privilégiée par le Ministère de l’Economie et du Plan et le PNUD pour mener le relèvement et renforcer la résilience des ménages et communautés vulnérables dans l’Androy. Cette approche considère la nécessité de constituer un capital financier pour les ménages afin de créer leur propre emploi et accroitre leur revenu d’une part et prend en compte les enjeux des infrastructures communautaires catalyseurs du développement local d’autre part. Aussi, les familles les plus vulnérables sont-elles impliquées dans des travaux de haute intensité de main d’œuvre. Selon un système de transfert d’argent « cash for work », ils gagnent un salaire journalier mais en même temps, constituer une épargne auprès d’une institution de microfinance pour servir de fonds d’investissement à une activité génératrice de revenus, une fois le chantier HIMO terminé. Le choix des infrastructures à réhabiliter se base sur les éléments du Plan de Relèvement et de Résilience qui a été élaboré en consultation avec les communautés et acteurs de développement au niveau des districts et de la région Androy.

La rencontre de la mission conjointe de suivi des contributions au Plan de Relèvement et de Résilience des districts affectés par la sècheresse avec les bénéficiaires à Faux Cap, coïncidait avec l’opération vaccination menée par les animateurs villageois soutenu par ASARA Délégation de l’Union européenne à Madagascar et à l’Union…

 

 

 

 

Lire aussi